lundi 26 septembre 2011

Better run through the jungle



En vrai ce blog aurait pu s'appeler autobiographie du dentiste en coureuse de fond. Vu que la course à pied occupe une grande partie de ma vie. Je vais pas vous faire le coup du "comment je suis saine et je ressemble à Gwyneth Paltrow " alors que je suis mieux. C'est juste que se défouler dehors et pas sur les patients énervants , ça te change une vie. Je suis beaucoup plus zen, moins stressée (si tant est que je l'ai jamais été pour le boulot). 

Par contre, quand je cours il faut pas m'embêter.

Et c'est fou comme en tant que coureuse, on en voit des vertes et des pas mûres.

Des conducteurs qui sont à un stop et qui démarrent alors que tu traverses le passage piéton (toujours le même d'ailleurs). Alors qu'ils m'ont bien vu.  Encore aujourd'hui j'ai lâché mon flot d'insanité à la petite vieille toute étonnée que je puisse vouloir traverser alors que j'étais doublement dans mon droit. "J'ai la priorité putain, c'est pas vrai bordel de merde". Je plains le père de famille qui a dû expliquer à son gamin pourquoi j'étais aussi vulgaire. J'avais juste failli me faire renverser.

J'espère que si j'avais eu une poussette, elle ne se serait pas élancée. Vous allez me dire, j'aurais pu attendre.  (Elle aussi). J'étais pas à 30 secondes (elle non plus). La vérité c'est que plein de conducteurs ne sont jamais piétons et ne savent pas ce que c'est de ne pas pouvoir traverser un passage clouté sereinement (la faute aux gens qui accélèrent quand le feu passe au vert, même si ils tournent à droite et qu'ils n'ont aucune visibilité).

Au rayon voiture et énervement, il y a aussi les sorties de garage ou de parking à toute blinde, avec passage et ratissage express du trottoir. Si par malheur tu l'as pas entendu arriver ou que tu ne t'es pas penchée avant de t'élancer, t'as toutes les chances d'avoir une bonne décharge d'adrénaline. Ça m'est arrivé avec l'amoureux et quand je repasse devant à chaque fois maintenant je fais un blocage et je ralentis (peut-être que c'est ça aussi le but qu'on ralentisse tous pour qu'ils n'aient pas à le faire ?). 

Dans ma ville, un coureur est mort de la façon la plus conne qui soit au passage. Il a voulu éviter l'ouverture d'un volet, il s'est pris une bagnole. Depuis je rase les murs sur cette rue. 

En parlant de raser les murs, tout le monde comprend qu'on roule à droite, et que donc le bon sens veut qu'on marche aussi à droite sur un trottoir. Je veux bien comprendre qu'une poussette est difficile à manœuvrer mais c'est si dur que ça d'expliquer et d'apprendre à ses enfants de se placer en rang d'oignons pour laisser passer la dame (vu qu'il y a la place en plus) ? Ou c'est mieux qu'ils assistent au spectacle oh combien merveilleux de la voir se faire percuter par une voiture par derrière vu qu'elle n'a pas de visibilité ?

Une amie m'avait dit de changer de route. J'ai changé d'horaire pour éviter la sortie de l'école privée et le lot de mamans qui allaient avec. Il faut dire qu'elles vous regardent avec des grands yeux comme si vous étiez un monstre de vouloir rester sur la droite du trottoir alors qu'elles viennent d'en face. Forcement elles n'ont jamais dû vivre la même situation. Je précise que ces enfants qui ne savent pas se pousser parce qu'on leur apprend à être les rois grandissent (l'école privée fait de la maternelle au lycée) avec les mêmes habitudes pourries de prendre le trottoir entier en marchant au milieu et en tenant son sac au pli du coude (histoire de prendre ce qu'il reste de place exploitable).

Notons que ces parents ont des voitures aussi et qu'ils n'hésitent pas à forcer le passage alors que vous êtes sur le passage piéton et à vous regarder indignés. C'est ça l'éducation ? J'en sais quelque chose, j'aurais jamais pu imaginer qu'un passage aussi minuscule (avec de l'élan je pourrais le traverser en sautant et je suis petite) deviendrait un cauchemar le matin en partant au boulot.

Certains diront que n'étant pas mère, je ne peux pas comprendre, un jour je leur taillerais un short pour qu'ils se rendent compte.

Le reste du parcours, je cours sur une voie spéciale ou bizarrement il ne m'arrive jamais rien.

3 commentaires:

  1. Mmmm un peu comme dans l'escalator où il faut se mettre à droite pour laisser passer les gens pressés.

    Alors moi on m'a dit un jour et je trouve que c'est du bon sens, que si enfant il y avait, il fallait que ceux-ci rasent les murs alors que les adultes prennent le trottoir côté chaussée. Pas d'histoire de droite qui tienne. Idem pour les personnes âgées, les femmes enceintes et les poussettes d'ailleurs.
    Sinon bien enregistré pour la file indienne...

    Mais quel est le rapport avec mon dentiste ??? ;))

    RépondreSupprimer
  2. Ok donc donc dans ce cas toute la famille tient la droite mais pas tout le trottoir.

    Quel rapport avec le dentiste ? Le dentiste est un être humain !

    RépondreSupprimer
  3. Dans tous les cas, les poussettes sont une plaie.
    Dans certains arrondissements chics, ce sont carrèment des 4x4 donc t'as plus vite fait de changer de trottoir.
    De la à dire que je porterai tout le temps mon bébé, je ne pense pas.

    Sinon en vélo aussi j'ai failli passer au dessus d'une voiture (je me décalais sur sa voie à cause d'une voiture garée en double file), 3 vélos venaient de passer tranquillement. Plus de peur que de mal mais toute la rue a entendu mon "CONNARD"

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget