mardi 20 septembre 2011

Tout ce que vous ne pourrez plus jamais faire ...

... maintenant que vous êtes dentiste.

Comme dans tous les métiers publiques, nous passons nos journées à voir des tas de gens différents. Des patients susceptibles de nous croiser dans nos moments de la vie quotidienne une fois qu'on sort du cabinet. Parce que votre dentiste a une vie sociale, amoureuse (trépidante ou non ). A moins d'habiter dans une grande mégalopole, si vous êtes en province voire pire en village, le monde est vite petit !

Jusqu'à preuve du contraire, toute personne qui vous dit bonjour dans la rue mais que vous ne reconnaissez pas (dans la minute) est un patient.

Généralement on se balade tranquillement et paf ! un patient. 

Bien sûr il est important de désacraliser notre fonction, montrer qu'on a un petit coeur qui bat derrière notre masque sadique, notre austerité de vieille bique mal baisée, mais en début d'activité, il faut faire ses preuves, construire sa patientèle , être mature, faire adulte réfléchi qui "gère" et non ancien étudiant qui casse encore les pots. Le must c'est d'avoir des enfants, mettre la photo du bébé sur le bureau (au pire mettre une photo de sa nièce ou d'un bébé mannequin) pour montrer qu'on est suffisamment responsable (ou du moins que maintenant que vous connaissez l'enfer des nuits courtes et de l'éducation, vous avez mûri).

Les patients jeunes aiment que vous soyez proches d'eux (et que vous ne ressemblez pas aux vieux croûtons qui sont partis à la retraite, la dentisterie à "la papa"), les plus âgés ont besoin de vous faire confiance et restent très propices aux préjugés.

Voilà donc tout ce qui est verboten  ou à oublier (dans un rayon de 20 km autour du lieu d'exercice).

- Discuter de la soirée beaujolais de la veille en racontant comment on marche au radar. Rien de mieux pour décrédibiliser. Si tu sors, t'assumes, tu prévois à l'avance des actes pas trop lourds, ou alors tu bois moins.

- Aller dans une soirée et dire votre métier sans qu'on vous demande si " oui ou non je dois enlever mes dents de sagesse ?"

- Etre en week-end et avoir la paix si quelqu'un se casse un morceau d'amalgame ou perd son bridge. Je ne suis pas Mary Poppins, je n'ai pas de matériel sur moi. 

- La drague sur meetic ou du moins avec photo de profil. Personne n'a envie que son patient le reconnaisse en rentrant dans le cabinet "tiens salut chaudasse76 !".

- Les sorties pour faire les courses ou le marché sans maquillage habillée comme un as de pique.

- Se mettre minable dans un bar et  danser avec un mec tout content de faire la bise à son dentiste (alors que vous ne l'aviez pas reconnu).

- Les soirées dans les clubs échangistes de votre ville (non pas que j'avais commencé) (quoique si il vous y voit c'est que vous l'avez vu aussi).

- Dans les petites bourgades, évitons aussi les scandales sexuels. Ne soyez pas la maîtresse du boucher, ni celle qui a fait un bébé dans le dos du maire. Les hommes viendront vous voir mais pas leurs femmes (solidarité féminine).

- Pas de cabaret burlesque ou tout autre activité qui implique d'être à poil sur une scène même pour rire.

- Participer à l'amour est dans le pré, ou belle toute nue. Masterchef à la limite si vous avez vraiment des dons culinaires.

- Etre nu sur un char de la marche des fiertés ou emballer son partenaire du même sexe à pleine bouche en public. Qu'on le veuille ou non, ça dérange "les vieux". (Moi aussi ça me dérange, de voir 2 beaux mecs s'embrasser et ne pas pouvoir participer).

Profitez d'un prochain déménagement ou d'une reconversion, pour tout faire valser.

Ou d'avoir une réputation assez forte pour que rien ne vous nuise. 




2 commentaires:

  1. Pareil quand tu es instit...

    Dans ce cas on évite aussi d'habiter au rez-de-chaussée et d'aérer sa maison...

    Ou de faire pousser ce qu'on fume dans le jardin.

    Ca craint aussi d'aller se planter à questions pour un champion ("La Mer Noire" terrrible... le trac total...)

    RépondreSupprimer
  2. Ça sent le vécu !

    Instit, ça doit être pire, après on devient le ragot du village et ça peut remonter à l'employeur.

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget