lundi 3 octobre 2011

Il a free il a tout compris

On parle souvent de cette France à 2 vitesses.

Aux "riches" qui peuvent se payer une bonne mutuelle et qui ont un meilleur accès aux soins.

Aux "pauvres" qui doivent se démener pour payer leur mutuelle et qui doivent choisir quel opération/acte est prioritaire.

Au milieu de tout ce monde, il y a les bénéficiaires de la CMU, couverture maladie universelle. Les soins sont payés par la Caisse Primaire d'Assurance Maladie donc par les travailleurs (dédicace à l'URSSAF).

Ces patients ne travaillent pas (ou alors au black donc pas de revenus déclarés) depuis plus ou moins longtemps. Ils déclarent un revenu considéré comme très faible ( 7611 euros en 2011). Donc en plus du RMI, ils ont la CMU.

Vous me direz, où est le problème ? C'est normal dans un pays à vocation sociale d'aider les plus démunis à avoir une vie normale.

Sauf que premier problème ces patients ont un accès totalement gratuit à des actes de prothèse que les travailleurs pauvres (ceux qui sont juste au dessus de la limite) n'ont pas. Là où les travailleurs pauvres cotisent tous les mois pour leur sécu sur leur salaire, et leur mutuelle, les patients CMU ne déboursent jamais rien. 

Et ils le savent, ils viennent tous les 5 ans changer leur prothèse, attendent de ravoir la CMU pour se faire leur couronne, alors que les autres doivent épargner sur leur petit salaire vu qu'ils ont toujours un reste à charge.

Une patiente me racontait qu'elle était outrée (et je la comprends) de voir son fils qui n'a jamais rien fait de sa vie bénéficier de la CMU lui et toute sa famille, se refaire les lunettes, les appareils ... alors qu'elle hésitait depuis 20 ans à changer de prothèse. 

La chose ne serait pas râlante si des milliers de gens ne profitaient pas du système. Combien sont-ils à ne jamais avoir cotisé pour la sécu parce qu'ils n'ont jamais travaillé, certes c'est la crise, mais nombreux sont ceux qui n'ont jamais cherché à changer de situation, et qui étaient bienheureux avec leurs aides

Je sais bien que je passe pour une sale fille de droite (ce que je ne suis pas en plus) mais j'ai mal pour ceux qui se lèvent tous les matins, et qui savent le vrai coût des soins.

Je pourrais aussi baisser le prix des prothèses. Dans ce cas, les lunettes devraient aussi être moins chères chez l'opticien, ainsi que les actes de radiographies, les dépassements d'honoraires sur les opérations chirurgicales...

Mais c'est rageant aussi ces gens qui viennent habiter 4 mois chez leurs enfants en France pour bénéficier de la CMU et faire leurs soins.

Ce qui est révoltant est que souvent ces patients veulent bien payer de leur poche les actes hors nomenclature (donc non pris en charge par la CMU), type couronne esthétique sur une molaire, blanchiment. Par principe, je ne le propose pas. Si le patient est CMU c'est qu'il ne peut pas donner 260 euros en complément juste par souci esthétique. Mais eux ça les choque pas. D'ailleurs y a une semaine, j'en ai vu un arriver qui voulait des dents en argent. Pas la couleur argent (couronne métal), mais en métal précieux argent. "Ça se travaille pas l'argent en prothèse". "De l'or alors"...

Sinon pour anticiper vos questions, bien sûr que je les soigne. Même si pour les travaux de prothèse, on est déficitaires. (Le coût de laboratoire reste le même, rapporté au nombre de séances, on est toujours perdant). Je suis certaine que l'essor des prothèses chinoises est issu de ce "souci" (part prise en charge par la sécu trop faible).




9 commentaires:

  1. là où la CMU avait pour vocation de supprimer des inégalités, elle en a créé de nouvelles.

    Cette semaine j'ai eu une patiente qui venait pour une dent à couronner. Une dent en métal selon la cotation CMU. Elle en voulait une céramo-métallique. Quand je lui ai annoncé le montant à débourser (370e), elle m'a dit qu'elle irait la faire chez elle en Arménie car c'était moins cher là-bas.
    Je lui ai proposé une couronne provisoire en attendant (50e), elle ne voulait pas et m'a dit "sinon on fait la couronne en métal en attendant que je fasse l'autre en Arménie" (dans 3 mois)
    "mais bien sûr"... c'est la sécu qui paye après tout, on s'en fout... moi non.
    résultat elle est reparti avec du composite sur sa dent, pour la couronne, elle se débrouillera.

    RépondreSupprimer
  2. édit du message précédent: 270euros à rajouter et non 370... on s'en fiche mais autant être précis :)

    RépondreSupprimer
  3. oui c'est la somme que la plupart des patients rajoutent pour une couronne céramique et ils font une couronne métallique justement pour pouvoir le faire sans trop se mettre dans le rouge ...
    ça devrait être le contraire

    RépondreSupprimer
  4. Gloups... ça m'encourage à continuer à me brosser frénétiquement les dents parce que c'est pas avec ma mutelle de m**** que je vais pouvoir me payer ça...

    RépondreSupprimer
  5. je suis dans la classe juste au-dessus, je touche entre 950 et 1000 euros par mois. Je bosse, je cotise, je paye ma mutuelle, je me crève le cul au boulot... et j'ai quelques dents en moins parce que pas les moyens, voilà. Malgré tout, je me plains pas, j'aurai une retraite :-) (un jour, si je meurs pas avant, pouet!)

    RépondreSupprimer
  6. Pour ceux qui utilisent le système, vous pouvez aussi ajouter ceux qui vivent d'habitude dans des pays étranger occidentaux (sans service sociaux), en gagnant très bien leur vie.

    Plutôt que de payer une mutuelle (hors de prix) ils continuent de déclarer leur (non)revenue en france, comme ça ils ont un RMI et la CMU et se font soigner gratos en france....

    Et eux ne sont pas pauvre, ni juste au dessus de la limite.

    RépondreSupprimer
  7. Oui, comme dans tous les milieux il y a des arnaques aux déclarations de ressource (comme la CAF et les fausses boîtes aux lettres).

    Ceux qui profitent de la CMU sont souvent les jeunes sans enfants.

    A combien de mères j'ai dû dire de faire un traitement orthodontique parce qu'ils y avaient le droit !

    Et encore j'ai pas parlé des mecs qui se font péter leur incisive exprès pour qu'on la refasse...

    RépondreSupprimer
  8. (ceux qui profitent le plus pardon, dans le sens abus)

    RépondreSupprimer
  9. perso ceux que je vois profiter du système de la CMU viennent plutôt de pays européens de l'est... mais là n'est pas le débat ^^

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget