vendredi 18 novembre 2011

La valse des représentants de laboratoires ...

Congrès dentaire en vue, les labos pharmaceutiques sortent l'artillerie lourde.
D'habitude, je reçois un représentant tous les 3 mois. Là en une semaine, j'en avais vu 3. Et une autre est passée sans que je puisse la prendre. (Grande question d'ailleurs, quel est l'intérêt de passer à l'improviste quand on sait qu'intercaler une entrevue de 15 minutes quand on est déjà à la bourre réside du domaine du suicide psychologique ?).

A chaque fois c'est la même chose, le représentant prétend que son produit est le mieux. Le sujet roi est le bain de bouche, prescription reine, au minimum 4 par jour (beaucoup plus que les antibios qui ne sont pas automatiques), post-détartrage, post-extraction... Sortant de la fac fraîchement, je garde les habitudes que j'avais à l'hôpital, je bannis les molécules que les profs évitaient, je recommande (j'impose ?) celles qu'ils préconisaient. Sachant que leurs choix n'étaient pas forcément fonction du rapport qualitatif mais aussi d'une relation affective donc subjective avec les labos (et leurs fameux congrès-voyage aux Bahamas).

J'ai horreur de commencer l'entretien par la question type : "alors depuis la dernière fois vous prescrivez du bip ?". Je n'aime pas mentir alors je lui dis que pour contenter tout le monde (aka les 3 principaux labos qui vendent leur chlorhexidine  sous forme différente), que j'alterne. Ce que je fais vraiment. 

J'adore le labo A parce que je voyais souvent le représentant à la fac (et qu'il me donne autant de fil dentaire que je veux et des brosses à dent). Totalement objective en somme. En plus c'est prêt à l'emploi, pas besoin de diluer, aucun risque pour les enfants/petits vieux qui lisent mal. Par contre à une époque, ils ont du retirer ce produit du marché (et on a grave pleuré dans les couloirs de la fac) pour une sombre histoire de solution instable. Heureusement ils sont revenus plus forts que jamais. J'ai dit que leur dentifrice anti-tâches est le meilleur aussi ?

Je prescrivais du labo B parce que la gentille représentante (ça change une femme, ça te sent pas obligée de te draguer à moitié pour te mettre dans la poche) était la seule à être venue me voir dans mon trou perdu 1 et 2. Et ça c'était quand même énorme de sa part. Les 2 fois elle a su avant le collaborateur que je comptais partir, j'adore ses cheveux, son bain de bouche aussi même si contrairement à labo A ils n'ont pas une gamme énorme dentifrice/bain de bouche. Je l'ai boulée cette semaine et je m'en veux un peu, j'avais des choses à lui dire (mais j'avais vraiment pas le temps). 

Reste le labo C que je n'ai pas besoin d'aider vu que c'est le top des ventes pour la base chlorhexidine, tellement top qu'ils ont sorti leur générique (marre de se faire piquer des parts de marché). Gars sympa, qui m'arrose allégrement de dentifrice que mes patients adorent, de ma brosse à dent préférée (la préférée du prof mais comme je suis têtue j'ai pas changé depuis 8 ans, je suis fidèle moi)....  Bref, pour lui j'ai fait un effort.

Passent également les labos de dentifrices purs, qui donnent plus ou moins des échantillons (ou alors il faut attendre la grande messe du congrès pour la générosité).

Mention spéciale à la marque number one de brosse à dent électrique qui se payait le luxe d'offrir à chaque étudiant de deuxième et sixième année, un modèle tout neuf; les praticiens auront droit à une offre de 4 par an à 1/4 du prix.

Au final, parfois je m'y perds, je confonds le nom réel de la boîte (je ne  connais souvent que le nom de la marque du dentifrice qui s'est fait racheter par un grand groupe ). Ça donne des moments de solitude : "j'adore votre produit x, les patients me disent qu'ils ne prennent plus que ça pour leurs appareils, mais vous avez résolu le problème du zinc ?" "C'est le concurrent, ça". Sourire débile .;; "Vous avez des échantillons quand même? "

Bizarrement, je n'ai jamais vu certains labos, genre ceux dont le prof pro-chlorhexidine s'est fâché avec quand il leur a montré que l'héxetidine n'avait pas la même rémanence. Produit que ma mère adorait me refourger quand j'étais petite, autant vous dire que les placards sont dominés par moi-même maintenant (ça nettoie très bien les boucles d'oreille par contre).

De l'influence de la fac qui influe sur l'étudiant (je vous ai parlé des installations en plein milieu des couloirs à l'hôpital ?), qui influence le praticien (qui peut se gratter pour avoir autant d'échantillons qu'avant le bon vieux temps où vous aviez le choix dans la couleur de la brosse à dent) qui soumet aux patients. 

Mais au final, c'est moins grave qu'en médecine (pas de cas isoméride/médiator en dentaire); le patient reste maître de son dentifrice (en fonction de ses goûts et de ses moyens). En ce qui concerne les antibios, nous n'avons aucune pression (la plupart en ont dans leur groupe mais pas dans leur marque).

3 échantillons gratuits pour celui qui reconnaît de quels labos je parle.

A la fin de cet article, je me rends compte que mon côté pas commercial, m'a fait perdre l'occasion de me sponsoriser par labo A ou B, C n'en a pas besoin (quoique ?).

3 commentaires:

  1. A= Paroex
    C= Eludril devenu EluGé
    et pour B il n'y a pas assez de détails... mais comme tu parles des tâches, je penserais à Elmex
    alors? j'ai gagné? :D

    RépondreSupprimer
  2. J'avais oublié de te répondre mais B = prexidine ...

    T'as déjà eu ton cadeau !

    RépondreSupprimer
  3. Purée j'aurai perdu ...j'aurai dit A=Elmex

    en tout cas, l'invité spécial était Hextril, merci maman!

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget