mercredi 9 octobre 2013

Doit-on dauber sur ses confrères ?

C'est de l'ordre du quotidien de recevoir des patients qui viennent "d'ailleurs" et qui consultent parce qu'ils ne sont pas contents de leurs soins et de leurs prothèses. Forcement on a envie de leur dire et on leur dit de voir avec leur précédent praticien. Souvent ils ne peuvent pas, il est parti loin, il a pris sa retraite, il est décédé, parfois ils ne veulent pas y retourner.

Dans tous les cas c'est délicat de "reprendre" un patient, de lui redonner la confiance perdue, de comprendre pourquoi ça n'a pas marché avant.

On passe toujours après quelqu'un, les patients "vierges" du dentiste sont rares. Dans ces cas-là c'est à nous de pas les traumatiser

On rencontre différents cas de figures :

- le  gourou qui faisait et obtenait tout de ses patients. Qui leur faisait croire que s'il se mordait la joue c'est qu'elle est trop grosse alors que l'appareil est mal réglé (et que seules 2 dents touchaient). Qui arrivait à faire signer des devis mirobolants et des dépassements d'honoraires à des patients CMU. Qui te couronnait toute une arcade pour remplacer 2 dents ... Le pire reste que ses patients l'adorent et le regrettent alors qu'il agissait d'abord dans son propre intérêt (se remplir les poches), la preuve suprême il ne donne jamais de rendez-vous de contrôle, une fois le devis terminé vous n'existez plus.

- l'obsolète qui ne s'est jamais renouvelé, qui utilise des matériaux interdits voire périmés, qui a un poupinel tout pourrave en guise de stérilisateur, qui a le même insert à détartrer pour toute la journée (et qui ne le nettoie même pas entre chaque patient), voire bonus qui a son chien dans son cabinet qui vient traîner sa truffe contre les patients.

- le dentiste des adultes qui "ne fait pas les enfants" et qui dit à leurs parents que les dents de lait cariées tomberont (alors qu'elles sont loin de bouger et qu'elles menacent de se rebeller en grosse infection).

- le pragmatique qui ne fait pas les "soins pas rentables" et qui commence par faire le devis de la couronne avant de soulager la dent. Son avantage c'est qu'il sélectionne les patients solvables donc les mécontents (et les "pauvres")c'est pour bibi.

- le catégorique qui ne fait pas les CMU mais qui trouve un moyen détourné pour les éviter (un rendez-vous dans 3 mois pour une douleur).

- l’intéressé qui fait les CMU mais uniquement la prothèse avec des soins bâclés voire inexistants, de toute façon c'est la sécu qui paye si il faut refaire dans 2 ans et c'est bien connu les CMUs ont une hygiène dégueulasse (et pas entretenue telle quelle par des dentistes peu scrupuleux).

- le peu scrupuleux qui a "couronné" toute la bouche d'un patient mais qui est parti en vacances quand tout se casse la gueule alors que c'était prévisible depuis le début que ça ne tiendrait pas même pour "une somme astronomique " (l'os se fout de l'argent, quand y en a plus, y en a plus encore).

- l'anti-prévention qui ne dit pas à son patient qu'il soigne depuis 15 ans qu'il a une maladie parodontale chronique (gros problèmes de gencives) et qu'il va perdre ses dents si il n'a pas un vrai détartrage et qui laisse le patient dans la nature sans lui expliquer qu'il faut qu'il se fasse suivre régulièrement.

- le blindé de l'agenda qui voit les patients au quart d'heure, qui fait passer ceux qui travaillent à la demi-heure pour des feignasses mais qui n'est foutu de détartrer des molaires (oui un détartrage ça suppose de passer sur toutes les dents pas uniquement les incisives mandibulaires).

- le mise en danger de la vie d'autrui qui laisse des débris de racines à extraire en bouche chez un patient qui doit se faire opérer d'une prothèse de hanche et qui dit au patient tout va bien, tout ça parce qu'il est sous kardégic alors qu'il a de quoi faire une hémostase complète au cabinet (sutures comprises).

- le dépassé, qui continue de prescrire les mauvaises molécules et qui fait empirer la situation plutôt que de soulager.

- le bricoleur qui veut conserver des dents inconservables, ou faire plaisir au patient en temporisant en le laissant croire que toute solution plus radicale (extraction) ou onéreuse (couronne) serait une pure arnaque de notre part, au final on a une bouche avec des énormes amalgames posés n'importe comment sur n'importe quoi qui cassent les uns après les autres et qu'on ne peut remplacer durablement avec un composite.

- le fâché de l'hygiène, qui ne met ni masque ni gants, ne se lave pas systématiquement les mains entre chaque patient, touche tout avec ses paluches sales, ne décontamine pas son unit, ni ses empreintes ("pff n'importe quoi la jeune" alors qu'il a un produit spécial dans un placard), ni les prothèses qu'il pose ("pourquoi faire ?" bis), voire qui met des gants mais touche tout avec quand même du bébé qui pleure, à la pomme que vous vous apprêtez à croquer en dessert ...

- l'incompétent, qui propose des actes pour lesquels il ne s'est pas formé, uniquement parce que ça rapporte, il pose des implants n'importe comment, il fait de l'orthodontie sans savoir où il va, des gouttières pour le bruxisme qui ne servent à rien, voire des injections d'acide hyaluronique au pif sans connaître l'anatomie des muscles et des tissus, ou encore  des traitements des gencives "miracle" . Quand on sait pas, on le dit, et on adresse.

Liste non exhaustive.

Un confrère peut être tout ça à la fois. Beaucoup n'ont rien de tout ça, mais comme ils travaillent bien, je ne vois jamais leurs patients pour des problèmes.

Le serment nous obligeant à rester confraternels, on ne peut prendre position directement face aux patients, surtout qu'ayant une seule version on ne sait qui croire et à qui se fier. L'esprit déforme souvent quand on est mécontent (surtout quand on consulte en urgence) et on sait qu'un patient qui râle ou se plaint fera pareil pour nous à la moindre erreur.

Et bien sûr n'étant ni Dieu ni la perfection sur terre je suis sûre que certains auraient aussi des choses à me reprocher.



6 commentaires:

  1. Vous avez aussi le dilettante. Moi j'ai connu cette version au féminin; toujours à la bourre, doucement le matin pas trop vite le soir, qui passe des heures à deviser avec sa secrétaire, son assistante, qui bosse porte ouverte sur la salle d'attente et discute avec les autres patients agglutinés sur le seuil pendant qu'elle vous charcute. Résultat elle dévitalise en oubliant un canal, couronne par dessus et vous traite de douillette (voire d'emmerdeuse) quand tout ça commence à flamber. Antalgiques, antibiotiques à gogo jusqu'à ce qu'elle se décide à faire une radio (à ma demande) pour constater l'étendue des dégâts et recommencer son boulot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis "le" à chaque fois car le masculin l'emporte (il paraît) mais heureusement y a égalité homme-femme sur plein de choses !
      Mais merci d'ajouter une ligne à mon argumentaire ! C'est vrai que les dentistes comme ça mieux vaut les fuir !
      Certains soignants oublient que vous n'êtes pas qu'une bouche, mais que vous avez aussi des oreilles (et un caractère humain avant tout) ...

      Supprimer
  2. Brrrr, ça fait peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, ça fait un peu effet "zone interdite", on a l'impression que c'est la majorité mais heureusement non.

      Supprimer
  3. Pas mal ce billet, moi j' ai connu la peu scrupuleuse et l 'incompétente en une même personne, qui voulait me poser une couronne alors que la dévitalisation préalable était catastrophique.... Bref j' ai vite changer de praticien, je préfère de loin les jeunes dentistes qui sortent de la fac, qui selon moi ont l envie juste de " bien soigné" et pas " juste de faire un max de thunes" ...

    On va chez le dentiste pour se faire soigner et non pour leur payer la piscine, heureusement tous ne sont pas comme ça, mais les patients qui se plaigne de leur ancien praticien n' ont pas toujours tort ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut cumuler malheureusement. C'est bien d'avoir vu que le traitement précédent devait être refait avant la couronne, beaucoup de patients ne s'en rendent pas compte et c'est embêtant quand on doit tout déposer et refaire.

      Supprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget