dimanche 17 mars 2013

Maniaque

Je viens de rentrer d'une semaine dans un centre de vacances familial avec plein d'enfants en bas âge et mon aspect maniaque de la propreté s'en est trouvé renforcé.

Difficile de ne pas penser à tous les germes manuportés en me servant de la pince à salade, surtout en entendant tous les petits tousser et commencer à avoir mal à la gorge le surlendemain.

Au resto, j'ai maintenant une nouvelle lubie, le lavage des mains après la lecture du menu qui serait plus sale que la cuvette des toilettes (mais autant que l'ipad-iphone et tout écran tactile jamais désinfecté).

En bonne maniaque, je désinfecte une fois par jour mon clavier d'ordinateur, tous les midis avant de manger pour être exacte.

Mon sac à main n'a jamais touché le sol. Ou alors pas erreur et la personne concernée par cette mégarde a encore ses oreilles qui sifflent.

Mon téléphone portable connaît bien le gel hydro-alcoolique. 

Si quelqu'un a le malheur de poser son sac à main sur ma table à manger, je le vire et je nettoie la table directement après.

Je suis contente que l'hiver se termine mais en même temps ça m'attriste de quitter mes gants dans le métro qui m'aident à me tenir la barre. Surtout quand je vois autour de moi des personnes se fourrer le nez et remettre leurs mains ni vu ni connu sur toutes les surfaces présentes.

Qui sont ces gens d'ailleurs qui mangent dans le métro, qui se maquillent ou qui tripatouillent leur téléphone ?

Je ne comprends toujours pas mes collègues qui n'ont pas de pantalon de travail, et qui portent leur jean et leurs chaussures au cabinet, dans leur voiture et chez eux, et qui après s'étalent sur leur lit ou leur canapé. Certes ça forme l'immunité mais je pense que les bactéries collectées dans nos cabinets sont bien pires que celles du métro.

Mon coeur défaille à chaque fois que mon collègue ouvre la porte avec ses gants, ou quand il me tend le téléphone avec les dits gants. Je n'arrive plus à tenir la liste de tous les trucs qu'il touche et que je devrais désinfecter en plus de mon propre cabinet. 

J'ai en souvenir un ancien titulaire qui palpait mes pommes avec ses gants alors que j'allais la manger. Inutile de dire que même après un nettoyage au savon (que je fais systématiquement pour "rendre bio "en enlevant les pesticides), j'avais l'impression de manger dans la bouche de son patient.

J'ai développé comme beaucoup de femmes, une aptitude à uriner debout en toute circonstance. Ou du moins quasi assise mais toujours surélevée. C'est toujours plus écologique que de tapisser la cuvette de 5 cm de papier.

Je fais la moue quand le patient me tend sa prothèse qu'il vient de retirer de sa bouche alors que j'ai les mains non gantées. Ou alors qu'il le pose sur mon bureau. 

Comme tout le monde je déteste laver mes toilettes mais j'adore ce moment où l'on regarde le travail accompli, où toute la salle de bain sent bon et où on  mangerai à même le sol.

Au cabinet, rien de mieux pour me remonter le moral que de passer l'aspirateur ou de passer la serpillière.

Mais je continue de manger ce qui tombe par terre chez moi (surtout les morceaux de roquefort ou de noix)... Allez savoir on ne peux pas toujours être cohérente.


5 commentaires:

  1. I'm a maniac, maniac ...

    RépondreSupprimer
  2. C'est plutôt rassurant de savoir qu'un dentiste est maniaque.

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui est "bizarre" c'est la frontière entre les anciens dentistes et les plus jeunes.

    A la fac l'hygiène on nous en parlait tout le temps, même en TP on mettait des gants et un masque. Jamais ça ne me viendrait à l'idée de travailler sans.

    Bon ça ne m'empêchait pas de boire l'eau du robinet alors que mes profs disaient que j'allais chopper la légionnellose.

    RépondreSupprimer
  4. La solution hydro-alcoolique sur les surfaces inertes, c'est inefficace non?
    Je suis chirdent aussi, et je partage tes manies!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gel c'est juste pour mes mains et mon portable. Sur le reste c'est toujours le spray nettoyant pour le fauteuil.

      J'avoue que parfois c'est à la limite du ridicule.

      Supprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget