vendredi 3 mai 2013

La mère et son enfant

Souvent on pense que je déteste les enfants des autres, ou les enfants tout court. Surement parce que je suis nullipare et que je ne me pâme pas devant tous les bébés que je croise. 

Ce qui est faux bien sûr, j'adore les enfants, je me fiche un peu des pleurs, mais je me soucie plus des crises de colère ou de leurs caprices, surtout au sein du cabinet.

Il y a 2 types de parents, ceux qui accompagnent leurs enfants, et qui la plupart du temps me voient en bienfaitrice et ceux qui viennent se faire soigner et qui sont accompagnés de leurs enfants.

Au début ils sont bébés, dorment, gazouillent ou se limitent à la succion de leur sucette pour rester calmes et ça me va.

Puis ils grandissent et on du mal à tenir en place sur la chaise au bureau.

Certains parents prennent leurs dispositions, un rendez-vous à un moment où l'enfant sera gardé par une autre personne (ou un arrêt à la halte-garderie), leur glissent une tablette ou leur smartphone pour les occuper (voire très rare un coloriage ou un livre), ou les laissent à un proche en salle d'attente.

Et d'autres se fichent complètement de savoir ce que va faire leur enfant pendant l'heure (ou la demi-heure) que va durer le soin. 

J'ai une parade, un petit jeu qui intéresse la plupart des 3-6 ans (auquel j'enlève les mini-pièces pour les plus petits). Généralement ils restent sagement installés au bureau en refaisant leur monde et on a du mal à partir après.

Et il y a ce petit dont j'ai oublié le nom, qui me défie à chaque rendez-vous, même du haut de sa taille de Razmoket. 

Il a certainement peur que je tue sa mère et veut la protéger (alors que bon, voilà laisse moi rire).

Ça pourrait être drôle cette instinct de protection. Sauf qu'il est incapable de rester sur la chaise sans vouloir toucher à tout sauf au jeu proposé et qu'il a franchi le paroxysme de ma patience au dernier rendez-vous. En résumé il a touché des boutons de mon fauteuil dont je ne soupçonnais même pas l'existence et a presque éteint celui-ci (je l'ai arrêté à temps).

Autant dire qu'il était difficile de garder un oeil sur mon travail, et sur le nabot qui même à vitesse lente était dur à suivre (va t'il débrancher les ports usb de l'ordi ? va t'il éteindre l'ordi ? va t'il arrêter de toucher à tout ?).

Je l'ai grondé, il a lâché mon fauteuil mais ne s'est pas pour autant assis là où je lui demandais. Et m'a plutôt regardé en pensant "pauvre tâche". 

Je lui prédis un futur assez lucratif dans le quartier, en futur cancre et futur dealer (il a du potentiel), en attendant j'avais surtout envie de le cogner avec mon tiroir (il était juste devant).

Une fois la bouche fermée sa mère n'a même pas prononcé un mot pour s'excuser de son comportement. Je lui ai demandé poliment de trouver une solution pour l'occuper au prochain rendez-vous. 

ET là elle m'a répondu qu'il était à la garderie le matin ("pourquoi tu me l'as pas dit avant ???"), je vais donc rajouter dans son dossier que tant que le petit n'entre pas en maternelle, je ne la prendrais ni le mercredi ni les après-midis ni durant les vacances scolaires.

Oui je sais et après c'est moi la méchante ...

14 commentaires:

  1. Quand j'étais enceinte, j'ai vu des mamans se pointer chez la gynécologue avec leurs enfants... Du coup, plus rien ne m'étonne en matière de garde!
    Je sais pas si j'aurais été si patiente, les enfants des autres ayant la une fâcheuse tendance à m'exaspérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les enfants étant la 6 ème merveille du monde de leurs parents, c'est dur de leur faire comprendre qu'on ait pas envie de les supporter.

      La plupart s'occupent bien mais c'est vrai que je préfère quand ils sont à l'école ...

      Supprimer
  2. On aime tous les enfants mais des fois, des fois... Je vous invite à lire ce p'tit billet, ça vous détendra un peu ! http://bit.ly/16G9JjT Bon dimanche ;)

    RépondreSupprimer
  3. Oui la mère aurait pu s' excuser quand même, si le gamin fait déjà ce qu' il veut à son age bon courage lorsqu' il sera ado...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Généralement les parents s'excusent même si l'enfant est mignon et ne pose aucun problème.
      Là on dira juste que c'est la culture du "fils roi". Et effectivement elle rigolera bien dans 10 ans !

      Supprimer
  4. Quand les enfants "jouent" avec mes instruments, je leur dit en souriant : "si tu le casses, ça va coûter très cher à tes parents..." En général, ça marche ! J'en ai un (10 ans!) qui nous dessine (moi et mon assistante) pendant les soins de son père avec des grenades et des couteaux... Je suggèrerais bien quelques séances chez un psychologue (mais qui a profité de ma concentration sur son père pour me voler une machine à calculer sur mon bureau). Et le pompon revient à une récente parturiente qui a donné le sein pendant mes soins... Mon mari est chirurgien et je lui dit souvent qu'il a beaucoup de chance de ne pas avoir des enfants qui courent autour de la table d'opération pendant les interventions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Généralement le bébé reste sage dans sa poussette ou l'assistante vient le chercher pour jouer avec.

      Qu'est devenu le garçon qui dessine des grenades ? Il a l'imagination fertile ou il regarde trop de films ? Mes sacs/caisse/affaires de valeurs sont cachés donc je ne crains pas le vol (sauf de stylos). Ils ont plus fascinés par les modèles en plâtre, ça c'est vraiment le truc avec lequel ils adoreraient jouer mais c'est hors de portée pour un petit nabot (du coup je leur file mon gros modèle de présentation).

      Supprimer
  5. Le sein pendant les soins... Certains patients non aucune limite!
    Les dentistes devraient avoir la possibilité de mettre certains patients sous AG pour pouvoir exercer leur travail dans de bonne conditions !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement l'allaitement au sein étant un acte "naturel", ça ne choque pas les mères de sortir leur sein même si on a pas envie de le voir. J'ai trouvé une patiente voilée en salle d'attente (porte ouverte) en train de donner son sein alors que j'allais la prendre et que n'importe qui pouvait rentrer (surtout des hommes).

      Supprimer
  6. Désolé pour les fautes d' orthographe j' ai pas pris le temps de me relire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faute pardonnée, j'en fais aussi des tas (merci le correcteur !).

      Supprimer
  7. Réunion parent-profs avec les frères-sœurs plus petits qui passent tout le tps du rdv à hurler et les parents ne font/disent rien... je compatis à 200%...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est malheureux mais j'ai l'impression que certains parents pensent que la discipline commence après 6 ans. Certes on ne peut empêcher un enfant de se comporter comme tel mais on doit aussi lui donner des limites.

      Heureusement c'était vraiment le seul qui était intenable, les autres enfants veulent mais leurs parents agissent.

      Je compatis aussi :-)

      Supprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget