vendredi 20 septembre 2013

De la prothèse d'importation

Encore un paradoxe français, ça ne chiffonne pas grand-monde de voir s’effondrer les usines du Bangladesh où sont fabriqués des masses de vêtements de basse qualité mais on s'offusque qu'on puisse importer la prothèse dentaire.

Qui plus est la notion de rentabilité est oubliée. Nous les vilains dentistes qui voulons procéder de la sorte on est forcément des méchants.

Alors que la moitié des porteurs de lunettes possède une monture fabriquée en Chine dans de l'acétate douteux, et dont les verres proviennent des mêmes usines. Qui se soucie de la fermeture des usines de lunetterie du Jura ? Qui se soucie de tous ces artisans qui font du bon boulot mais pas assez pas cher pour que les grosses entreprises qui font de la lunette à 1 euro y trouvent leur compte. D'ailleurs en parlant de paire de lunette à 1 euro, vous savez quel est son prix de fabrication en Chine ?

En France tout le monde veut du pas cher mais manifeste quand une usine dépose le bilan et part s'expatrier dans un pays au salaire horaire indécent. Et bien sûr on refuse de travailler pour ce salaire, même si on nous promet un reclassement en Europe de l'Est.

Bah oui, faire poser ses prothèses mammaires en Tunisie ou ses implants en Bulgarie on veut bien, mais on  veut juste profiter du faible niveau de vie sans se poser de questions de comment sont payés les assistantes, le personnel de la clinique ...

D'ailleurs on veut bien que la couronne sur implant soit fabriquée par un prothésiste chinois ou bulgare parce qu'on sait que la clinique "est très très bien", la preuve les photos sur le site internet.

Mais "la prothèse dentaire ça touche la santé", c'est pas comme les chaussures en cuir douteux qui brûlent les pieds (c'est dommage ça coûtait 10 euros la paire) ou comme les montures de lunette qu'on aurait acheté 20 euros si on pouvait.

Idem acheter des fruits et légumes ou des volailles qui n'ont jamais vu la lumière et qui ont été élevées sous serre ou en cage, ça ne chagrine personne. Non mais c'est vrai il se touche le mec avec sa coeur de boeuf à 4 euros le kilo ? Pourquoi il l'a vend pas à 2.20 comme la roma de Carrouf ? Et l'autre avec son poulet à 12 euros le kilo ? Non mais il croit que je suis un pigeon ? Alors que je peux en avoir 2 pour 5 euros ?  Quoi j'ai mangé du cheval en barquette mais c'est un scandale! Il manquerait plus que je n'apprenne que mon poulet à 2 euros est bourré aux hormones et aux antibios et que ça peut me causer des soucis de santé ?

Pourquoi je parle d'alimentation ? Parce qu'on me rétorque tous les jours que "les dents quand même c'est important, c'est la santé, ça devrait être gratuit". Et manger sainement ce n'est pas important pour la santé ?. Et qu'on ne me dise pas que c'est une question de prix, quand je vois des gosses avaler des chips vico dans le métro, je sais que cette somme aurait pu être injectée dans un aliment plus sain et moins cher (genre une tartine de beurre).

Donc le patient lambda veut une couronne à 300 euros car le groupe mutualiste les lui propose à ce prix-là et ne comprend pas pourquoi en moyenne nous la "vendons" 500 à 700 euros. Le fait qu'on travaille avec un laboratoire de prothèse différent ne l'effleure pas. Le groupe mutualiste (ou le centre de santé) n'est pas bête, il fait un appel d'offres, et prend le prothésiste le moins cher. Souvent il a même un laboratoire de prothèse en son sein avec des employés payés pour des clopinettes et qui ne se foulent pas beaucoup (j'ai travaillé en mutuelle je sais de quoi je parle croyez-moi).  Après ça reste de la prothèse française et pas chère alors le fait que le dentiste ajuste 10 fois l'inlay-core pour qu'il rentre ou le point de contact, on s'en fiche un peu.

Et moi j'en pose de la prothèse d'importation ? Oui. Uniquement pour les patients CMU.

Pourquoi une telle ignominie ? Un seul mot, rentabilité.

En tant que praticien dans une zone à taux de CMU important si je travaille avec mes prothésistes français classiques, je suis déficitaire. Et certains mois je ne fais pas de prothèse autre qu'à des patients CMU, donc non seulement je ne suis pas rentable mais en plus je ne peux pas me rattraper avec d'autres actes.

Pour un inlay-core par exemple, je paye 50 euros mon labo parisien (contre 20 l'européen), la Sécu me verse 122.55 euros, ça signifie qu'après ma réversion à mon titulaire (50 % de mon CA), il me resterait 11.275 euros pour me payer la séance d'empreinte et la pose. A ce prix-là tu mets un compo pourri.

Je pourrais aussi faire le choix de ne pas soigner les patients CMU comme certains de mes confrères ou de leur demander un dépassement systématique même pour les actes qui sont dans le "panier des soins" pris en charge. Mais un je veux soigner tout le monde (sauf les cons) et deux je ne me vois pas demander 300 euros en plus pour une couronne qui entre dans le cadre.

Et la qualité dans tout ça ? Ces labos (la plupart, je ne connais pas tout le marché) sont pilotés par des prothésistes implantés en France (région parisienne généralement), traçabilité, normes CE, tout est enregistré et documenté (avec le certificat de conformité légal comme pour mes labos parisiens). Bien sûr il y a aussi des labos clandestins dans les caves du 13ème (la vraie prothèse chinoise est parisienne), quand on est soucieux de son travail on vérifie ce qu'on pose, la fiche de traçabilité et la qualité finale du dispositif.

Est-ce que ça me gène de ne pas poser la même prothèse chez un CMU et chez un non-CMU ? Ça ne me gène pas en terme de qualité ni de rendu (car à part sur la facture je ne vois pas la différence), au contraire je suis contente "d'offrir" un dispositif à un patient qui n'a rien déboursé sans trop y perdre non plus. Par contre ça m'embête plus vis à vis des prothésistes locaux que je ne fais pas travailler mais à qui ne je ne peux pas demander non plus de faire la même chose 2 fois moins cher car ils ont des charges comme tout le monde.
Je pourrais tout envoyer à l'extérieur mais je préfère travailler au maximum avec mes prothésistes franciliens pour les patients qui payent (ce serait super rentable pour moi si je ne le faisais pas mais je ne trouve pas cela honnête au vu du devis proposé).

Pourquoi je ne prends pas un prothésiste français moins cher ? Car souvent ils envoient sans nous le dire à l'étranger aussi, ou bien la qualité n'est pas au rendez-vous non plus. (Qualité : propreté de l'ensemble, finitions, mise en place en bouche, nombreuses retouches pour faire rentrer en bouche, suivi des consignes ...).

Pour finir, je dirais qu'il faut aussi se méfier de sa crémerie, je connais des dentistes qui font tout en importation alors qu'ils ne prennent aucun patient CMU et que le prix n'est pas le plus bas.




1 commentaire:

  1. Votre article de blog est vraiment très descriptive, car votre façon de description est intéressant et très instructif quand vous parlez du technicien français. Merci pour ce partage et s'il vous plaît garder le partage.

    Fabriquer En Chine | Importer De Chine

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget