mercredi 4 septembre 2013

Rentrer

Rentrer de vacances, un mot bien symbolique quand on s'est absenté même pas une semaine, rien à voir avec un vrai décrochage de 1 voire 2 mois. 

Les plantes ont à peine le temps de faner, les yaourts sont encore bons à la consommation, si je n'avais pas une tonne de photos et de mails à trier je pourrais croire que ce n'était qu'un rêve.

J'évite de penser quand seront mes prochains vrais congés, la perspective de travailler 4 longs mois avant de pouvoir glander face à une dinde aux marrons n'est guère réjouissante.  Surtout quand la perspective de cette semaine d'été loin du cabinet était tout ce qui m'a fait tenir ces dernières semaines.

Maintenant plus d'espoir pour souffler un peu, à part les week-ends mais par contre comme toujours plein d'idées qui se bousculent dans ma petite tête.

L'air de la province que j'aime tant m'a donné des envies d'ailleurs. Si non peut néanmoins avec MrCarie barrer la Lozère des départements où s'implanter (je veux dire trop de virages pour arriver à la grande ville), on a une liste longue comme le bras de déserts démographiques où il ferait bon vivre. Impression encore plus augmentée quand on se retrouve coincés à 10 km du périph' pour des heures (enfin des minutes mais on se comprend).

Partir pour mieux revenir certes mais l'air du large remet les idées au clair et nous rappelle que si Paris est géniale pour trouver tout sans bouger beaucoup (alors qu'en vrai je fais souvent 30 minutes de métro pour aller faire du shopping et ça ne me choque plus), on est quand même beaucoup plus stressés ici entre le monde, les voisins, l'ascenseur en panne, la cage à lapin qui nous sert d'appartement dans lequel on ne peut pas planter de fleurs parce qu'on a pas de balcon ...

Donc voilà je suis rentrée, et j'ai envie de déménager.

L'avenir nous dira si on tient 2 ans (sachant que si on voudrait faire apparaître une jolie maison avec jardin dans un claquement de doigts, la réalité est nettement plus longue).

6 commentaires:

  1. Comme je vous comprends. Après 5 ans passés à Paris (vie que j'ai adorée soit dit en passant !), le besoin de prendre le large était de plus en plus vif à chaque retour de vacances ou WE passés en famille dans ma région d'origine. Du coup, installation en libéral pour deux petites années sous les Tropiques (un grand bol d'air frais), puis retour aux sources d'ici quelques mois en Bretagne. Et je prendrais plaisir à retrouver Paris le temps d'un WE (les avantages sans les inconvénients ;-)
    Bon courage pour la reprise. En espérant que vos envies se précisent et vous aident à faire les bons choix pour les mois/années à venir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé un super site hier pour étudier la démographie de chaque région, donc on regarde ça avec attention. Après faut juste trouver une mutation à MrCarie ce qui est loin d'être gagné !

      Supprimer
  2. Tu vois, on est deux à te le dire, la Bretagne c'est bien et c'est beau :-) Je dis ça comme ça hein...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut préciser où en Bretagne ! Nantes c'est la Bretagne pour toi ?

      Supprimer
  3. Heu pour moi oui, mais peut-être est-ce juste parce que j'y habite ;-)
    Je ne vais pas rentrer dans les querelles bretons/pas bretons, mais bon, y'a quand même un truc en plein centre ville qui s'appelle le Château des Ducs de Bretagne zut. Et Anne de Bretagne était suffisamment attachée à sa ville pour y faire enterrer son coeur... (et ses parents!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-)

      Nantes c'est en étude, mais c'est vrai que la Bretagne ça reste proche de Paris mais il y a sussi de l'air (peut-être trop ?), de l'eau et des patients !
      Par contre résisterais-je aux kouigh-amman ???

      Supprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget