vendredi 15 novembre 2013

Savoir dire oui

Je pense que je suis restée bloquée à mon terrible two, et que je dis Non à tout même quand on s'attend à ce que je réponde oui. 

Quand on me pose une question, ma première réaction est de dire "Non mais ça dépend", et pas d'accepter et de négocier après. (On a dû trop souvent me faire le coup du "T'avais dit oui").

Je passe pour une fille et une dentiste chiante (car oui cette capacité à dire non ne ne conjugue pas seulement au cabinet).

Je suis plus aimable qu'une porte de prison, mais quand je décide quelque chose c'est dur de me faire changer d'avis (mode têtue on).

Les Non les plus simples à formuler :

- Tu veux un arrêt de travail injustifié, double non, je n'en fais pas (et ne sais pas les remplir), et en plus je n'ai jamais vu un cas réel où il serait adéquat d'en faire un (surtout pour 1 semaine).

- Tu veux du lexomil car ton médecin a oublié de le noter sur l'ordonnance, c'est dommage je n'en prescris pas (pour le coup la pharmacie ne le délivrera pas, à part si elle est véreuse, car ce n'est pas dans la liste des médicaments de la sphère orale). (Sinon je me prescrirais ma pilule tu penses bien).

-Tu veux que je passe la carte vitale du mec du 5ème car il a la CMU, mais tu peux dire à tous tes copains que ça marche pas avec moi. Je m'offre de la tranquillité en plus.

-Tu veux du doliprane car tu ne connais pas le paracétamol ? Mon logiciel est bête et il ne connaît que le paracétamol alors tu verras avec le pharmacien, hein ?

-Tu finis le boulot à 19h et tu ne peux pas venir le samedi parce que tu dors le matin ? C'est bien dommage !

- Tu veux que je te cale entre 2 patients. Non, ça ne prend jamais 5 minutes. Surtout si tu n'es jamais venu. Surtout si tu as mal.

- Tu veux un rendez-vous rapidement mais le prochain à 15h ça va pas, "vous avez pas 15h30 plutôt ?". Je croyais que c'était urgent ?

- Tu veux payer ta prothèse en cash en 15 fois si ça te chante. Que mon titulaire accepte c'est son problème (surtout quand il doit recompter les enveloppes de billets et qu'il manque 600 euros au total). Mais en ce qui me concerne c'est non. Si tu ne peux pas me laisser 3 chèques à déposer à date fixe ou payer en une fois, je ne préfère rien commencer. Oui même si t'es prêt à me lâcher 3000 euros.

Les Non que j'enrobe un peu plus:

-Tu veux refaire ton sourire mais en gardant des chicots pourris derrière. Comment dire ? Déjà je suis une maniaque de la propreté, les bouts de racines qui se baladent ça jure un peu. Et en plus c'est comme rouler en BMW mais manger des pâtes tous les soirs, y a tromperie non ?

- Tu veux que je blanchisse tes dents alors que tu fumes comme un pompier et que tu ne veux pas de détartrage ? Faudrait déjà revoir la base, l'hygiène de vie.

- Tu veux les mêmes dents que la voisine. Sauf que c'est comme la coupe de cheveux que l'on veut copier, chacun est différent et on est pas tous égaux.

- Tu veux enlever toutes tes dents parce qu'elles font mal. Tu ne penses pas à comment les remplacer ensuite. Moi je sais ce que ça implique alors laisse-moi te proposer une alternative (les traitements canalaires ça existe).

- Tu as juste une dent à extraire. En vrai je suis capable de le faire. Sauf que je vois que tu es chiant, que tu vas m'énerver tout le long entre les questions, l'anesthésie qui est amère, les bruits que tu entends. Alors j'adresse. 33,44 euros ça ne vaut pas 30 minutes d'emmerdement.

- Tu veux planifier 3 rendez-vous la même semaine. Sauf qu'il n'y a aucune urgence, à part la tienne de retrouver une bouche saine après des années de perdition. J'aime bien garder des créneaux pour des urgences éventuelles ou des nouvelles consultations. J'ai en horreur ces emplois du temps surchargé qui te donnent l'impression d'avoir plein de patients alors qu'en fait le même schéma, les mêmes enchaînements de patients s'affichent sur plusieurs semaines. Certes en région parisienne, un planning n'est jamais plein à 2 mois et on a la liberté de pouvoir redonner un rendez-vous rapidement, mais bloquer trop de rendez-vous ça engorge toujours le système.

Les Non mauvaise foi :

- Tu veux un rendez-vous ce soir sauf que tu n'es jamais venu avant et que moi j'ai prévu de rentrer plus tôt pour aller au ciné. "Ah non ce soir c'est impossible".

Et tous les "Non" qui impliquent un rendez-vous non urgent câlé un vendredi soir à 18h30 ou un samedi à 9h. La place est libre, je le sais, l'assistante le sait mais elle n'est dispo que sous certaines conditions. Ce n'est pas bien, mais va expliquer au patient que tu veux te lever 30 minutes plus tard, ou profiter un peu plus de MrCarie (au lieu de partir tôt au lit tandis qu'il fait sa vie, et se lever sans se croiser).



3 commentaires:

  1. Savoir dire non. Le debut du bonheur...

    RépondreSupprimer
  2. La vanne sur la BMW et les pates est la meilleure du blog...so far.

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget