vendredi 21 février 2014

Je vous faiS un prix.

Je ne soigne pas Mr Carie, il refuse, alors il est obligé d'aller consulter ailleurs. 

A Paris trouver un dentiste qui reste dans les clous niveau honoraires, ce n'est pas facile, ainsi pour éviter qu'il se fasse avoir je lui conseille de poser les bonnes questions.

Là c'était facile il avait rendez-vous pour 2 caries donc je savais que maximum il devait en avoir pour 40,97 euros (carie 3 faces) fois 2 et minimum 16,87 (carie 1 face) fois 2. 

Sachant que la tendance parisienne est de considérer que toutes les caries atteignent 3 faces pour coter systématiquement 40,97 euros même si la carie n'atteint qu'une face. Certains mutilent la dent pour que la restauration composite ou par amalgame soit bien visible sur les 3 faces (en cas de contrôle), d'autres cotent les 3 faces pour éviter la mutilation en ne souciant pas de la non concordance.

Cette pratique pose 2 problèmes. Le premier est que c'est de l'arnaque pure pour le patient et la sécu (voire même de la mutilation ce qui est encore plus grave). 
Certes les soins dentaires sont sous-cotés. Ça en est même risible. Parfois on passe 30 minutes sur une carie profonde, large sur molaire qui nécessite une anesthésie et une isolation correcte de la salive avec champ opératoire ou non, tout ça pour 16,87 euros. Autant dire que ça donne envie de pleurer surtout si c'est sur un ado paresseux de 15 ans qui ne veut ni ouvrir sa bouche, ni pousser sa langue, qu'on se bat donc pour faire un soin correct dans des conditions acceptables pour un tarif minable. 
Parfois on fait aussi des petites caries qui touchent 3 dents beaucoup plus facilement et plus rapidement pour 40,97 euros et ça compense. Même si pour être rentable 50 euros la demi-heure ce n'est pas assez.
On ne va donc pas revenir sur les honoraires des soins qui n'ont pas été revalorisés depuis Salmanazar.
Doit-on faire payer les patients, en se disant qu'ils sont remboursés au final (enfin si ils ont une mutuelle, sinon à 70 % uniquement) ou la sécu (c'est tellement facile pour les patients cmu ou dans les centres de soins car dès qu'il y a tiers payant on ne se rend pas compte de la valeur du travail effectué) ? Doit-on rester honnête ?

Moi j'ai choisi, ça explique d'ailleurs que je roule en métro ...

Le deuxième problème dont beaucoup de confrères se fichent pertinemment est l'aspect médico-légal. 
C'est un petit détail insignifiant le dossier patient et le schéma buccal mais en cas de catastrophe aérienne/tsunami/incendie sous un tunnel  on est bien content de pouvoir identifier les victimes.
Une des raisons de l'efficacité après le crash du Concorde pour l'identification des cadavres était que la plupart des passagers étaient allemands. Et que les fichiers patients de leurs dentistes étaient irréprochables. (Ça et le fait qu'ils portaient tous des bridges ou des couronnes fixes ce qui est un critère discriminant plus intéressant que des arcades complètement saines). 
Quand je vois les dossiers patients des dentistes parisiens, je me dis qu'on serait bien mal barrés. (D'ailleurs on en est où pour le Rio-Paris ?).
Entre les soins 3 faces sur des dents qui n'ont qu'une face obturée, les soins cotés sur des dents saines et intactes, les prothèses cotées sur des dents saines, plus rien ne correspond.
Ça me rappelle la fois où j'ai ouvert le dossier d'une patiente du titulaire, vu qu'elle n'avait plus de dents naturelles non dévitalisées au maxillaire, pour m’apercevoir en bouche qu'elles étaient toutes saines et pulpées. Il y a comme un moment où tu te dis que t'as mal lu, ou que ce n'est pas la bonne personne et ou finalement c'est toi qui a l'air bien cruche.  Concrètement si la patiente se faisait brûler le lendemain dans un coin de forêt (soyons imaginatif), on aurait jamais pu comprendre que c'était elle (bon en réalité le temps que les autorités contactent tous les dentistes avec le schéma dentaire obtenu post-mortem on aurait bien attendu 2 ans pour confondre les fichiers).
Bref je remplis correctement mes schémas dentaires (enfin j'essaie, ça m'arrive encore de me tromper de numéro de dents en bon boulet que je suis)(mais du coup je le note dans les observations)(parce que je m'en rends toujours compte après le passage de la carte vitale quand le patient est loin très loin).

Revenons à MrCarie.

Il rentre de son rendez-vous, me dit qu'il en avait pour 80 euros et des brouettes (le calcul mental et moi ... BREF). Vu que lui est plus intelligent (enfin surtout quand ça touche l'argent) il lui a dit "ah c'était 2 caries 3 faces ?" (Si je l'avais bien coaché je lui aurais dit de demander quelles faces étaient intéressées mais le temps m'a manqué.). Et  le dentiste lui aurait dit "de toute façon vous êtes remboursé non ?". "Non je n'ai pas de mutuelle" (il ne voit pas l'intérêt passons). "Ah du coup je vous fait un prix". "Bah non si c'est 2 caries 3 faces c'est le tarif non ?" 

Bilan il a eu une ristourne sur une des 2 caries. Ce que l'on ne fait jamais, surtout quand on s'est bien embêté à vraiment faire 2 obturations de 3 faces. Autant dire qu'on l'a démasqué et que je sais que soit il surcote, soit il fait du zèle et nettoie des sillons qui sont propres à la base ...

15 commentaires:

  1. Même si on reste dans les clous pour nos honoraires, on passe quand même pour des voleurs ........;-)))
    En Province les dentistes sont plus cool ......mais je ne sais pas si les schémas de bouche sont plus corrects, et le nombre de 3 faces aussi nombreux, ça existe un 2 ou 1 faces ?
    Merci docteur carie, la haine, on remarque la même chose, mais vive l'art dentaire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dur quand même de voir qu'on en est à tricher pour avoir des honoraires encore risibles (41 euros pour le matériel nécessaire c'est vraiment ridicule).
      Les plus "intelligents" cotent des actes déjà réalisés auparavant, au moins ça ne change pas le schéma dentaire.
      Bien sûr que les cavités 1 ou 2 faces existent, c'est d'ailleurs la majorité. Faire des 3 faces toute la journée c'est très rare.

      Supprimer
    2. C'est vrai des honoraires ridicules, des charges de plus en plus lourdes, des obligations dans tous les sens, plus les mutuelles, la CPAM et autres..
      C'est vrai, je fais aussi des 1 ou 2 faces parfois 3 faces . N'oublions pas le coté humain de notre profession, délabrer des dents n'est pas notre rôle même si nous devons penser: Rentabilité malheureusement .
      Moi aussi, j'ai choisi, je fais pour le mieux et ... promis j’améliore mon schéma dentaire ..

      Supprimer
    3. Combien à la fac ont fait du zêle et ont trouvé des caries là où ce n'était que des sillons colorés. Avoir ses points pour finir son année parfois ça compte plus que l'intégrité d'une dent. Même si un sillon obturé c'est finalement pas la même mutilation que des dents saines couronnées.

      Normalement le schéma dentaire se met à jour quand on remplit les actes, il faudrait juste que je prenne le temps de remplir les actes antérieurs.

      Supprimer
  2. Chère Consoeur,
    des "indélicats" il y en a dans toutes les professions et par chance dans la notre il existe un ordre professionnel et des contrôleurs sécu pour s'en occuper.
    Je ne suis pas sûr qu'un blog public soit le meilleur endroit pour aborder ce genre de sujet qui jette le discrédit sur une profession qui n'a pourtant pas besoin de ça.
    Le linge sale se lave mieux en famille. ;-)
    Sans excuser ni justifier les comportements déviants qui sont, rappelons-le, une fraude, le scandale n'est-il pas malgré tout que des soins exigeants, souvent complexes et engageant la responsabilité du praticien, soient honorés en dessous de leur prix de revient ?
    Sans parler du fait qu'ils n'aient pas été réévalués depuis 25 ans...
    Quant à M. Carie, il ne voit pas l'intérêt d'une mutuelle ?
    Peut-être fait-il partie de ces français qui réfléchissent un peu et qui considèrent que donner des centaines voire des milliers d'euro annuellement à une "mutuelle" qui fait des profits sur le dos des adhérents en leur remboursant contractuellement bien moins que la cotisation annuelle n'est pas très sensé ?
    Mmmm, je l'aime bien moi M. Carie... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis la première concernée par les tarifs des soins, puisqu'ils constituent la majeure partie de mon exercice et que je ne peux me rattraper avec des tarifs exorbitants en prothèse, 93 oblige.
      Quant au conseil de l'ordre, le but premier n'est pas l'intérêt du patient mais de protéger au maximum le praticien (même si il est complétement incompétent et travaille avec son chien comme assistante). Après ne vous inquiètez pas les patients savent que ces pratiques ne sont pas majoritaires.
      D'ailleurs elles ont surtout cours dans les beaux quartiers ou les beaux arrondissements, où le prix du mètre carré explose et où la surpopulation démographique de dentiste les oblige à ne faire que du dépassement d'honoraire pour perdurer. Pour y avoir travaillé, je sais d'ailleurs que le composite n'y est pas à 40,97 mais 41 euros car bon faut arrondir c'est embêtant la monnaie.
      Je pense que faire sa propre cuisine pour récupérer quelques euros par actes n'est pas la solution pour qu'on obtienne une revalorisation. C'est traiter d'abrutis ceux qui ne font pas de même et galèrent.
      On sait tous qu'un composite 1 face vaut 4 fois plus que ce que l'on cote. Mais on a aussi le choix de se déconventionner ou/et de voter pour un vrai syndicat au lieu du majoritaire.
      On lutte en se battant pas en se taisant.

      Il vous aime bien aussi MrCarie mais il n'a pas passé 1 an à consulter hôpitaux et spécialistes sinon il aurait été content de ne pas avoir à avancer.

      Supprimer
    2. En effet c'est bien vu j'ai pas de mutuelle, je me suis désabonné après 10 ans en ayant constaté une hausse d'à peu près +120% du tarif! La Sécu rembourse 100% quand on en a vraiment besoin , donc le principe de la "mutuelle" (en fait des grosse boîtes d'assurances souvent) me paraît assez superflu. Tant qu'on a encore la Sécu...
      Et j'ai remarqué que ça justifie tous les délires en matière de prix, pour les lunettes par exemple. Beaucoup de gens qui sont remboursés aux frais réels à 100% se fichent logiquement du prix payé au praticien, et auraient peut-être même tendance à vouloir payer au maximum pour "en avoir pour leur argent", ce qui en retour augmentera le prix de leur cotisation...

      Si une mutuelle rembourse trop bien (ce qu'on appelle à tort une "bonne" mutuelle), c'est qu'elle est en fait trop chère!
      Mieux vaut ne pas se compliquer la vie avec tout ça.

      Supprimer
  3. Mmmm... Je m'en voudrais de déclencher des tensions dans la famille Carie... ;-)

    Les mutuelles, organismes à but fortement lucratif, sont en train de ruiner la santé des habitants de ce pays, qui ne le savent pas encore, en tirant les tarifs des praticiens adhérents à leur réseau toujours plus vers le bas sans tenir aucun compte de la qualité.

    Moins de remboursements, des cotisations qui explosent, des plafonds annuels = plus de profits pour sponsoriser des pubs débiles, des bateaux, des vélos... et engraisser les dirigeants philanthropes (j'ai des liens, au cas où...)
    Les réseaux de soins qui commencent à éclore, en plus de limiter à terme le choix du praticien par le patient, obligent à plus de productivité au détriment de la qualité intrinsèque des actes : très vite et bien, en médecine, dentisterie....

    Pour ce qui est des pratiques "limites", penser qu'elles ne sont pratiquées que dans les beaux quartiers est assez réducteur, les dernières grosses fraudes sont plutôt l'apanage des usines à dents et autres centres low cost montés par des financiers très éloignés du monde médical et qui font peu de cas du patient, bien que sous couvert, là encore, de philanthropie.

    Par contre tout à fait d'accord pour voter pour un vrai syndicat, qui défende la profession et ses adhérents, pas les petits privilèges obtenus au fil du temps, qui signe la ccam et propose dans la foulée des formations payantes pour intégrer cette usine à gaz qui va bordéliser notre vie professionnelle à euro constant.
    Vivement 2015 !
    Désolé si je suis un peu long.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on est bien d'accord que les réseaux de soins vont favoriser la course à la rentabilité et au rendement déjà bien présent dans les centres mutualistes. Pour y avoir travaillé, je sais que les tarifs sont bas et que l'on doit multiplier les actes pour avoir un salaire décent. Contrairement aux libéraux y faire un dépassement d'honoraire est impossible mais dès que l'acte est remboursé en totalité par la mutuelle, on peut tout faire (surtout n'importe quoi). C'est le royaume du sur-traitement et de la mutilation. Mais dans un sens ça nous arrange nous libéraux que les patients se rendent compte par eux-même de la faible qualité des soins, du turn-over incessant des équipes, reste plus que nos dirigeants et députés se rendent compte par eux-mêmes des conséquences. Au final les motivés reviennent nous voir et les autres tant pis si ils n'ont pas compris..

      Supprimer
  4. Bonjour, Jaime beaucoup votre blog, je suis patiente, mais je suis toujours curieuse de savoir ce qui se passe de l autre côté... Notament je l avoue j aime regarder dans la lampe du dentiste si je peux entrevoir un léger reflet de ce qui se passe dans ma bouche quand le dentiste est en train de travailler dedans... :) bref.. Je vis désormais aux USA et ça m a fait sourire lorsque j'ai lu le prix de la carie une face, et trois faces... Ici ça coûte la peau des fesses et sans assurance c est tout simplement inabordable .. Comptez 137$ la carie simple face et 185$ la double face, 390$ pour un détartrage, et pour l extraction de dent de sagesse c est dans les 230$ la dent.. Bref, ajoutez a cela le prix de la visite ( oui car en plus de cela on paye la visite, je ne saurais pas vous dire combien mais je sais que je dois payer en plus 25$ de ma poche a chaque visite sachant que mon assurance paye le reste..) je m'en sors avec environ 500$ de travaux en tout genre de ma poche, et l assurance en a pris pour environ 1870$ .. Cheeeeer les dents... Enfin ici plus qu ailleurs on se rend compte au moins de la valeur de la santé.. En France on n y fait presque pas attention... Ici la santé est avant tout un gros business, où la visite chez le généraliste vous coûte la modique somme de 250$ et l accouchement 25000$ et je vous jure que je n exagere point! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui 40,97 remboursés en plus …
      Mais comme vous le savez on pense toujours que l'herbe est plus verte ailleurs et on ne se rend pas compte du système de santé que l'on a.

      Supprimer
  5. Il y a 2-3 ans, je suis allée chez un nouveau dentiste (parce que j'avais déménagé) pour une mini-carie. C'est lui qui m'a dit qu'elle était mini, hein. Sur un sillon préventif qui s'était un peu descellé. Donc, a priori, sur UNE face.

    Cent. Six. Euros.

    Autant dire que maintenant je ne retourne que chez mon dentiste de quand j'étais petite et à qui je fais confiance, tellement ça m'a dégoûtée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh c'était en céramique l'obturation ?

      Supprimer
  6. Au passage, il y a une faute d'accord dans le titre du billet (à supprimer après lecture)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faute corrigée, merci de me l'avoir fait remarqué.

      Supprimer

Share It