mercredi 14 mai 2014

Le paradoxe de la grossesse

Pendant une grossesse, on est pas malade mais surtout grosse. Et on reçoit des tas d'informations contradictoires souvent formulées par la même personne.

"Surtout il faut que tu continues à vivre normalement". /"Par contre fais attention j'ai fait une fausse-couche en faisant du vélo".

"Il faudrait que tu te reposes"/ "Je te laisse fermer le cabinet""Tiens tu peux faire ça""On a pas d'assistante aujourd'hui,  il faudra que tu te bouges jusqu'à la porte toute cette après-midi (et les suivants d'ailleurs parce que ça ne me gène pas moi vu que je ne suis pas là) pour ouvrir aux patients".

"Tu devrais alléger tes horaires, tu tiendras jamais jusqu'au bout"/ "Tiens je t'ai calé une urgence à 13h, ça te dérange pas ?".

"Tu veux pas prendre un vrai congé mat' ?" / "Tu sais ma maraîchère elle a travaillé jusqu'au bout dans son champ et elle était pas assise comme toi".

"J'aimerais bien que tu restes à la maison"/ "Les africaines tu crois qu'elles se reposent ? Elles s'accroupissent pour accoucher et après elles continuent de marcher"

"T'es sûre que tu vas manger tout ça ?"/ "Faut que tu manges plus le bébé a faim".

"Tu t'es coloré les cheveux, mais t'es folle"/ "Mais oui continue de nettoyer ton fauteuil toute seule avec tous ces produits plus toxiques les uns que les autres plus de 15 fois par jour".

"Attends laisse je t'attrape la boîte de seringues" / "Mais je te regarde passer l'aspirateur dans ton cabinet."

"Tu ne tiendras jamais jusqu'au bout" / "Tu peux venir au bureau voir un truc ?"

Ça me fait doucement rire quand je suis revenue au cabinet et qu'on m'a dit "quoi t'as déjà retrouvé ta ligne ?!!". Comment pouvais-je grossir avec le train que j'ai mené jusqu'au bout ???? J'ai l'impression qu'ils faisaient un concours pour voir quand j'allais m'écrouler. 

2 commentaires:

  1. Ah, je connais bien ce sentiment.
    Moi je me rappelle aussi d'anecdotes de ce genre quand j'étais enceinte , même si ça fait un bail. Mon mari qui me disais assis toi, repose toi, je vais faire à manger. Et d'autre jours, tu peut faire les lasagnes? ( les pieds sous la table). Enfin c'est les joies de ma grossesse. J'ai pas eu la chance de perdre mes kilos tout de suite pour mon second, il m'a fallu 1 ans.
    J'aime beaucoup votre blog, et votre manière d'écrire .

    Cath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les compliments ça fait toujours plaisir.

      Supprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget