samedi 11 octobre 2014

Le nerf de la guerre

"Bon pour les couronnes j'ai réfléchi, je vais faire ça à l'étranger". 

Scène courante au cabinet, pas forcément estivale mais favorisée par les retours au pays annuels (voire semestriels) de certains de mes patients. Ce n'est pas du vrai tourisme dentaire, il n'y vont pas que pour ça mais en profitent. Bulgarie, Pologne, Turquie, plus rarement la Chine, quand le voyage dure un mois ou plus pourquoi se priver ?

D'autres fois le patient pratique le tourisme dans la ville et aux alentours, se déplace au gré des rendez-vous glanés, bien sûr il ne nous dit pas en arrivant qu'il est venu chez nous car son dentiste ne pouvait pas le prendre avec 15 jours ou qu'il est trop loin. Bizarrement la plupart ne comprend pas pourquoi on ne peut pas jongler avec 2 praticiens (qui plus est qui ne se connaissent pas et ne communiquent pas leur plan de traitement).

Quand ils voient que mon emploi du temps est plus vide et propice à des soins rapides, ils me demandent avec naïveté de tout préparer pour que leur dentiste n'ait plus qu'à poser la couronne. 

A une certaine époque, j'étais gentille et je m'exécutais (je m'ennuyais tellement que j'avais besoin de patients). Maintenant j'ai compris que pour être rentable (et ne pas gagner un tarif horaire moindre que la nounou) je devais abandonner les actes déficitaires.

Le traitement canalaire en est l'exemple criant. J'y passe parfois une heure entière pour 93.91 euros (le taux de rentabilité minimum d'un cabinet étant 50 euros pour 30 minutes on est déjà en dessous). Si le patient ne fait pas de couronne ensuite, la restauration par composite sera aussi déficitaire (entre 19.28 euros et 43 maximum) (légère revalorisation avec la nouvelle ccam) . Quand le patient revient ! 

Dorénavant je teste la motivation du patient avec le devis. Pour savoir si il est prêt dans la durée (Rome ne s'est pas faite en un jour), si il ne va pas se lasser au bout de 2 séances. Savoir également si il est prêt à investir pour sa (ses) dent(s). 

Ce n'est pas qu'une question de moyens puisque la plupart est disposée à faire un blanchiment non remboursé à 300 euros. 

Très rares sont ceux qui n'ont pas de mutuelle, et dans ce cas je les invite à se renseigner auprès de l'assurance maladie pour les différentes aides (ponctuelles ou régulières). 

Evidemment j'ai gardé une once d'humanité, et je soulage les douleurs, mets des pansements là où ça risque de faire mal et extraie les dents limites qui n'auraient pu être gardées qu'avec une restauration prothétique (ces fameuses dents où aucun pansement/composite ne tient et dont le traitement canalaire baigne dans la salive si on ne fait rien).

J'ai peut-être un planning moins plein mais au moins je ne fais plus de bricolage ou sauvetage inutile où pour la 5ème fois de l'année la dent casse faute de parois résiduelles solides. 

8 commentaires:

  1. C'est ce qu'on entend aussi en Belgique, personnellement je me risquerait pas à l'étranger! on a des gens compétent chez nous.Bonne nouvelle semaine pour vous..

    RépondreSupprimer
  2. Tout dépend de quel pays on parle en fait. Les cliniques dentaires hongroises par exemple sont spécialement créées pour des étrangers et non les locaux (trop cher pour eux) et les soins sont de qualité. Par contre en Afrique du Nord voire Turquie on est soignés comme les locaux donc c'est à résultat variable.
    Dans tous les cas ça reste le choix du patient donc je n'interviens pas en cas de problème.

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien les dentiste ça " C'est pas rentable " ça m'énerve au plus haut point.
    Vous ne dirigez pas une société d'import-export, vous êtes " sensé " être des Médecins. Vous croyez que le cardiologue fait des calculs comme ça? NON! Il n'y a que vous qui faites ca. Actes déficitaires , un traitement de canal eSt déficitaire en pulpe ( normalement) mais pour les dentiste qui ne voient qu'avec l'argent, non c'est déficitaire en euro. Euro que vous adorez.
    Vous voulez qu'on respecte votre profession, mais vous marchez dessus vous même et vous vous plaignez après . Pathétique.

    La nounou comme vous dites, n'a peut être pas le salaire que vous gagnez, mais elle a sûrement plus d'humanité que vous.
    Et à choisir , je préfère le salaire de la nounou et être quelqun d'humain, de respectable plutôt que de gagner 100 euro de l'heure ( MDR pour ce que vous faites ) et me la ramener.

    Dentiste est un métier honorable quand il est exercée par des personne honorables ( 1/1000).
    Malheureusement c'est pas souvent le cas.
    Vous pétée plus haut que votre cul, sans que ce soit légitime . Vous ne sauvez pas des vies, vous n'êtes pas des êtres exceptionnel non plus. Alors redescendez sur terre et écoutez les patients que vous avez. Car avec une ONCE d'intelligence, vous vous rendrez compte quun patient qui vient pour un " dépannage " s'il est bien reçu et content, il y a de forte chance qu'il revienne ensuite.
    Mais vous ne savez pas vraiment fidélité votre clientèle car vous ne voyez justement qu'à court terme. C'est triste et dommage.

    Pour information, vous gagnez 10 x le smic, alors arrêtez de râler , traitez bien vos bouche à réparer ( pardon humains dotée de sensibilité qui vienne vous voir car il vous font confiance) et croquez la vie à pleine dent.

    " Je refuse de devitaliser la dent de Mr Robert car je vais perdre 6,07 € par heure vous voyez " Dentiste.

    Imaginez :

    " Je refuse de mettre un sterilet à Mme Robert car je vais perdre 6 euro " - Gynécologue.

    " Je refuse de faire une ECG à Mr Robert car je vais perdre 6 euro " Cardiologue.

    " Je refuse de faire des test d'allergie à Mme Robert car je vais perdre 6 euro " Pneumologue.

    Vous savez ce que je vous dirais moi? " Si sa peut vous rendre heureuse je vous les donne vos 6 euro de merde , mais faites moi ce putain de traitement de canal "

    A méditer.

    PS : Les dentistes, arrêtez de prendre les patient pour des cons, car avec un peu de jugeote et de renseignement sur la dentisterie, il saura très bien ce que vous êtes en train de lui faire, si vous cherchez à l'arnaque ou non ".




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais par où commencer.

      Nous ne sommes pas médecins, et quand bien même toutes les professions libérales, quelles soient médicales ou paramédicales ou autres sont considérées comme des mini-entreprises. On aimerait tous soigner tout le monde gratuitement mais qu'on le veuille ou non il faut bien payer l'assistante, le prothésiste, la femme de ménage, l’électricité, le matériel, le local... Peut-être pensez-vous que l'état nous aide pour cela ? Le cardiologue dont vous parlez est peut-être salarié en centre hospitalier ? avez vous entendu parlé de la T2A (tarification à l'acte ?).
      Par ailleurs vous partez du postulat qu'on gagne 10 fois le SMIC je vous invite à parcourir le reste de ce blog avant de faire des généralités. Si toutefois je gagnais cette somme tous les mois, croyez moi une fois les impôts, l'URSSAF et la caisse de retraite prélevée ça serait bien moindre.

      Ce blog est un espace personnel, il n'est ni le reflet de la profession entière, ni le reflet de tout ce qui se passe au cabinet, je raconte des bribes de journées ou d'anecdotes. Par ailleurs je me réserve le droit de modérer les commentaires que je trouve insultants ou non constructifs.

      Supprimer
  4. Elle est belle la liberté d'expression, ça prouve que les dentistes ne se remettent pas en question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse de voir que vous pouvez écrire une phrase sans faute d'orthographe.

      Supprimer
    2. Dr Carie vous manquez d'imagination!

      Avez-vous au moins essayer de payer votre conseiller URSSAF en soin dentaire??

      Supprimer
    3. A part lui refaire plusieurs dents on arriverait jamais à la somme demandée ...

      Supprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget