vendredi 24 octobre 2014

Mastiquer c'est la vie

On est plus tournés vers les apports nutritionnels, les calories, teneurs en gras, sucré, salé (mangez bougez), mais on omet de parler de texture, de "mâche", de consistance.

J'en ai déjà parlé. L'allaitement au sein reste le meilleur garant d'un bon développement de la face pour un enfant de moins d'un an. Si on ne peut pas/ne désire pas (si l'enfant refuse, perd du poids et qu'on se décourage face aux médecins parfois trop dissuasifs), il existe maintenant des tétines reproduisant à merveille le mouvement de succion du sein, élaborées avec des dentistes. Iltet que je teste (approuvé) (commercialisé également sous la marque babymoov) et nuk (pas testées). 
Pour être efficace d'un point de vue physiologique, l'allaitement au sein devrait durer au moins un an. Quand on pense à l'allaitement, on parle souvent de qualités nutritives ou de lien mère-enfant mais on omet de parler de cette fonction physiologique primordiale.
Tous les bébés naissent avec une mâchoire inférieure en arrière (rétrognathie) et c'est ce jeu de succion qui va "corriger". 

Un succion passive favorisée par un biberon classique ne développe pas la musculature dans le sens transversal. Pour stimuler la croissance il est indispensable que l'appareil manducateur (mâchoires) soit sollicité dès la naissance (page 8/19) 


A l'âge d'un an, il est impératif d’introduire (ou d'avoir introduit) des aliments en morceaux avec de la "mâche". C'est à dire ne pas hésiter à faire manger comme les adultes le même plat, quitte à couper plus petit. Le repas sera plus long qu'avec un plat tout préparé (déjà digéré) mais il donne l'habitude de la mastication à l'enfant qui n'est pas censé avaler tout "tout rond". 

musculaire masticatoire qui en résulte.  ( Christophe OTTE  kinésithérapeute podolgue et Olivier OTTE docteur en médecine dentaire Article publié dans la revue professionnelle des ostéopathes :REFERENCE OSTEOPATHIE. (octobre/novembre/décembre 2011))

Contrairement aux idées reçues, un enfant qui n'a pas de molaires de lait peut manger des morceaux (Avez-vous déjà essayé de mettre votre doigt entre les arcades dentaires d'un bébé de 5 mois ? N'avez-vous pas eu mal quand il vous a mordu ?). Bien sûr on augmente la dureté en fonction du nombre de dents. On ne demandera pas à un bébé de 6 mois de manger 100g de penne al dente. Mais à 18 mois il en est tout à fait capable. 
Jusqu'au premier anniversaire de l'enfant, le lait reste l'aliment principal (et le seul indispensable), le reste des aliments est introduit sous le nom de "diversification" justement pour faire découvrir (et non dans un but nutritif propre). 
Même si c'est salissant, il ne faut pas hésiter à donner des fruits bien mûrs (une demi poire que l'enfant pourra tenir et sucer), un quart de banane ... Non seulement l'enfant va jouer avec, mais en plus il va découvrir la déglutition et la joie de la mastication. (Pour plus d'informations sur la diversification menée par l'enfant, cliquer ici et ici ).

A ses 2 ans, un enfant doit manger comme ses parents. J'ose espérer que vous ne vous nourrissez pas que de purées de légumes, de steak hachés et de compote en tube. 




Quelques exemples simples pour les 2 ans et plus :
- remplacer la compote liquide du goûter par un fruit entier (coût économique moindre de surcroît)
-préférer les fruits entiers plutôt que du jus de fruit (sauf au petit déjeuner à la limite) 
- ne pas donner systématiquement des coquillettes 10 fois trop cuites, préférer une cuisson al dente et des pâtes "adultes" qu'on doit mâcher et non juste gober. 
- éviter les mélanges céréales-chocolat au lait (ou lait chocolaté) du matin. Faire boire le lait à la paille à la limite et bol séparé pour les céréales.
-ne pas hésiter à donner du vrai fromage plutôt que des yaourts.
-proposer du pain cuit, éviter les pains briochés/pain de mie  industriels


Il est évident que la génétique (et l'hérédité) prend une grand place dans le développement de la face (et la nécessité ou non d'un appareil orthodontique). Si les 2 parents ont eu un appareil orthodontique et des possèdent des mini-mâchoires, il y a peu de chance que l'enfant en ait une large. 

Le but de l'instauration d'une alimentation adéquate est d'éviter les extractions multiples en préalable des traitements orthodontiques . Ces extractions peuvent être rendues inutiles si on agit en amont par un traitement précoce (ou interceptif) mené avant l'éruption des incisives latérales maxillaires (entre 7 et 9 ans). Le but étant en parallèle avec l'instauration d'une ventilation nasale (un autre facteur important pour le développement de la face) d'avoir des arcades dentaires suffisamment développées pour que toutes les dents puissent être mise en place. Une fois la dysharmonie installée, l'expansion n'est plus possible. Un développement insuffisant de la face peut avoir de graves conséquences sur la santé de l'enfant (rhinites chroniques, ventilation orale persistante ...)










J'extrapole sur mon sujet de prédilection (les dents !) mais si vous séchez sur vos menus, voici 2 sites que j'aime beaucoup. La première fait manger des légumes à ses filles sans que ce soit de la torture (toi même tu sais) et la deuxième vous guidera vers de merveilleuses brioches  et   teste pour vous sur sa fille la diversification à la cool.

Je précise que je n'ai aucun lien avec la société Iltet (ou Nuk,) et que toutes les tétines  Iltet essayées (et approuvées) ont été achetées par mes propres moyens. 

7 commentaires:

  1. Bon et bien... Malgré un allaitement long (trop long ? Est-ce que ça peut poser problème ?) et une DME, la génétique a eu le dessus et mon 4 ans et demi est prognathe comme son père. On galère pour lui faire porter une simple gouttière qu'il perd systématiquement.
    Reste la (maigre) consolation de se dire qu'on a fait au mieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'allaitement long n'est pas un problème. C'est plus qu'à 1 an maximum, on doit avoir introduit des morceaux. Ce sera toujours mieux d'avoir sein + solides plutôt que biberon classique + solides.
      Par ailleurs vu son jeune âge je comprends que le port de la gouttière soit délicat, ça viendra avec le temps je pense. Au pire ce sera corrigé avec un appareil de nuit à la fin de l'école primaire.

      Supprimer
    2. Oui ça les solides, pas de problèmes, il refusait obstinément les compotes/purées, préferait les pommes et le contenu de nos assiettes.
      C'est un peu difficile de trouver le bon moment pour s'y prendre, entre le risque de le faire trop tôt et de le braquer, et de le faire trop tard et que ce soit la grosse cata comme son père...

      Supprimer
  2. C'est cool car malgré moi j'ai fait tout comme il faut avec mon fils qui n'a jamais voulu se diversifier avec les purées et compotes et a mangé directement dans nos assiettes (à plus d'1 an quand même...).Il est toujours allaité aussi (bientôt 2 ans)
    Espérons qu'il évite l'appareil dentaire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah oui pourquoi mangerait-il des purées alors que vous mangez des choses qui on l'air 10 fois plus appétissantes !
      Il maximise ses chances d'éviter l'appareil !

      Supprimer
  3. je m'interroge.... mon fils a été allaité très longuement, en DME dès 6 mois, il mange les fruits et les légumes crus de préférence depuis toujours, déteste les aliments mous globalement (hormis le poisson pané et les pâtes)... et pourtant ses incisives en train de sortir sont comme la photo de droite, pas la place :/ Tout comme moi. Et contrairement à d'autres enfants de notre entourage par ex qui n'ont pas été allaitées, qu ont mangé purées pour la diversification, etc. Je le savais depuis longtemps, cet effet sur la machoire, mais là ça ne se vérifie pas malheureusement. Je ne sais pas quoi faire... Et il me semble qu'il respire bien par le nez. A moins qu'il faille lui donner des aliments encore plus durs ? (mais à un moment donné, il n'en voudra pas). Est-ce que ça se rattrappe, d'ailleurs?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se rattrape toujours ensuite vers 6-7 ans en interception orthodontique.
      Il faut juste être orienté au bon moment (c'est à dire avant l'âge de poser un appareil multi-attaches) quand on peut encore jouer sur la croissance des maxillaires.

      Supprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget