mercredi 5 novembre 2014

L'accident d'exposition au sang.

Si il y a bien un truc qu'on redoute à la fac c'est de se piquer pendant un soin avec un instrument ayant déjà piqué le patient. On appelait ça l'AES (Accident d'Exposition au Sang). Naître dans les années 80 ça veut aussi dire grandir avec la peur de choper le SIDA  et ce serait quand même bête de se faire contaminer dans l'exercice de ses fonctions quand on se protège le reste du temps.

La prévention on la connaît, on ne recapuchonne pas une aiguille, on laisse la seringue loin du plateau pour ne pas se piquer par inadvertance ...Sauf que ça nous est tous arrivé d'avoir un accident. 

En tant que salariée-étudiante c'était simple, on allait voir la médecine du travail; on montrait notre doigt, on avait une prise de sang si on avait pas pu ramener le patient avec nous ("coucou, viens on interrompt le soin pour faire une visite du CHU"). 

La première fois j'étais sereine, d'accord je venais de m'enfoncer un truc bien ensanglanté dans la pulpe de mon doigt (j'ai dérapé en extrayant sa dent)  mais c'était une mère de famille que je connaissais bien. Je l'ai laissée repartir avec son ordonnance pour sa sérologie. Et en attendant les résultats je n'ai pas eu de sérothérapie préventive. 

Après j'ai du me piquer avec un enfant, je ne suis pas sûre de l'avoir signalé.

Puis est arrivé ce moment où je n'étais pas encore vraiment dentiste, mais plus vraiment étudiante, je remplaçais. Je me suis piquée avec une lime de traitement canalaire bien ensanglantée pour changer. Je lui ai fait son ordonnance pour le labo. Et je suis allée voir mon médecin traitant ne sachant vers qui me tourner d'autre. Là on s'est heurté à un mur, en employeur on met qui ? C'était pas le CHU,  ça c'est sur. Mais alors le praticien que je remplace ? Qui est donc en vacances. Ou moi-même ? Je n'ai jamais su comment remplir la demande d'accident de travail donc j'ai dû rembourser la prise en charge. 

En attendant le patient revenait à ses rendez-vous SANS ses résultats et ça m'angoissait un peu. Car contrairement aux autres fois il avait le profil type du jeune pas sérieux (oui je fais un charting à la tête du patient pour savoir si je dois m’inquiéter) et surtout je ne voulais ni contaminer mon mec ni mettre une capote.

Après avoir appelé tous les labos des bleds du rayon (ce couillon de patient avait dit qu'il n'aurait pas les résultats avant 10 jours ...) puis fait pression ("jouissons sans entraves"), j'ai été rassurée.

Forcément je ne peux pas passer 2 mois sans me piquer donc à peine installée ça recommençait. J'ai ainsi fait tester un honnête père de famille (qui se trouvait être le mec d'une ancienne copine de bus scolaire), un retraité .. 

J'ai un peu hésité pour une petite jeune de 15 ans. Elle était si jeune. J'ai regretté de m'être piquée quand j'ai vu son bracelet "Kevin je t'aime". 

Ca m'arrive une ou 2 fois par an d'avoir ce doute. Ce moment où on arrache le gant, on examine le doigt, on rembobine le fil. Est-ce qu'il y avait du sang sur l'aiguille ? Si l'aiguille a traversé le plastique est-ce que ça la nettoyé un peu ? (oui je recapuchonne c'est pas bien mais c'est ça ou je me pique). Souvent c'est avec des enfants. Toujours je trempe 5 minutes dans de l'eau de javel diluée. J'ai redouté l'accident pendant ma grossesse. 

Et puis dernièrement un truc con, l'aiguille est bien recapuchonnée mais elle s'était tordue et sortait un peu du capuchon. J'ai pris un instrument et c'était fini. Là tu regardes ton patient. t'essaies d'imaginer quelle vie sexuelle il peut avoir. Et tu as des palpitations car d'ordinaire il est trop bien habillé pour le quartier (version Marais dirons-nous).  Sauf aujourd'hui où il a vieux jogging du stade français (et là mon gaydar est perdu). Tu réexamines le doigt, ça a piqué mais ça n'a pas saigné, il n'y avait pas de sang sur l'aiguille. Alors je l'ai laissé partir et j'ai sorti la javel. 

8 commentaires:

  1. Jusqu'à la récente amélioration des traitements, l'hépatite C n'aurait pas du paraître plus inquiétante ? Plus de porteurs, plus de porteurs qui s'ignorent, un virus qui se transmet plus facilement je crois (ou plus difficile à désinfecter ?)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison. Je ne parle pas de l'hépatite C alors qu'elle est plus courante en France.
      Probablement parce que c'est une maladie moins connue du grand public
      En plus contrairement au virus du SIDA qui est inactivé après 5 minutes à l'air libre, il reste présent plus longtemps sur un instrument souillé.
      Heureusement il reste facile à désinfecter (les normes en matière de stérilisation étant de pouvoir se débarrasser de la protéine du prion).

      Supprimer
    2. Pas beaucoup plus cher, et incomparablement plus sécurisant...
      http://www.septodont-fr.be/products/ultra-safety-plus-xl

      Sethef

      Supprimer
    3. En fait je les utilise déjà, mais je recapuchonne quand même car petit plan de travail et parfois je dois refaire une anesthésie donc je réutilise la seringue. Et si on bloque à fond, il faut changer l'aiguille (tu suis toujours ?).
      Bref c'est ma faute ...

      Supprimer
    4. Tu peux remettre l'aiguille dans l'axe avant de remettre le manchon...


      Sethef

      Supprimer
    5. Oui remettre le manchon sans clipser totalement, faut que ça devienne une habitude !

      Supprimer
  2. Je ne me suis piquée qu'une fois, première semaine en OC en 4ème année, avec la sonde. J'ai saigné et j'ai bien flipé, car je savais que le patient était positif VIH et Hépatite C, le combo de rêve. Logique, le patient psy et malade, tu le files à la gamine qui n'a soigné que des fantômes.
    Pas de traitement préventif, juste prise de sang: les 2 mois les plus stressants de ma vie étudiante

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve bizarre que dans ce cas il n'y ait pas de traitement prophylactique. Même si en réalité la sonde ne devait pas être trempée de sang, et le gant a servi de premier barrage.
      J'imagine que c'est bien stressant en effet, surtout dès le début de l'année.

      Supprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget