vendredi 17 avril 2015

Contre la montre

On me demande souvent mon secret minceur, il est simple, je cours tout le temps. J'ai l'impression d'être au taquet maximum pour toutes mes activités et ne jamais pouvoir me poser. Toutes mes copines qui ont accouché en 2014 sont dans le même cas cela dit, qu'elles soient dentiste ou médecin, ou autre. 

Ma vie est devenue un contre la montre permanent. Parfois le matin je me dis que je suis large et 5 minutes après il faut empaqueter Bébé Carie qui forcément a une couche qui déborde et refuse de mettre son bonnet.

Auparavant je n'avais juste à me soucier d'être ponctuelle pour les rendez-vous. Maintenant c'est de la rigolade à côté de l'impression de tourner Pékin Express chaque matin.

J'envie forcément mes confrères qui peuvent se permettre d'arriver à 9h la bouche en cœur en sachant que l'assistante aura tout préparé. La magie de notre cabinet est qu'on est toujours seuls le matin et le soir.

En somme si je décide de paresser 5 minutes de trop je peux retrouver un patient gelé devant la porte car je suis toujours la première. Je pourrais jouer la nonchalance et arriver à la dernière minute mais j'apprécie ces quelques minutes de calme où je n'ai ni un biberon à donner, ni un métro à attraper, ni un cabinet à ranger, juste à attendre le patient en lisant tranquillement.

Je rigole quand on me demande de prendre un patient "tôt ça ne me dérange pas" le matin. Comme si ce n'était pas déjà assez sportif de venir pour 9h, et quand bien même je suis contre l'idée de réveiller BébéCarie ou de lui donner le biberon sur la route.

Avant je n'aimais pas le retard des patients. Maintenant j'apprécie que le patient de 9h arrive à 9h05, ça me laisse plus de temps pour me mettre en route.

Il y a sans doute le fait que je n'ai pas eu une grosse activité en 2014. J'ai beaucoup écrémé et refusé systématiquement tous les patients qui se présentaient avec plus de 15 minutes de retard. Maintenant je me suis adoucie. Me rendant compte que finalement je suis la plus grosse perdante car j'ai perdu mon temps et mon argent. Dorénavant je préviens qu'il me reste tant de temps, que c'est insuffisant pour le soin à faire, si c'est un premier rendez-vous je fais une consultation rapide, sinon un détartrage, l'avantage est que le patient est pris donc ne sort pas énervé (bon il ne faut pas qu'il arrive après l'heure du rendez-vous quand même), et que moi j'ai pu coter un acte. Parfois ils ne comprennent pas que ça ne prend pas 5 minutes ou que le temps de rendez-vous n'est pas extensible, dans ce cas je bénis l'arrivée du patient suivant qui leur rappelle qu'ils ne sont pas seuls.

Il doit y avoir aussi une part de sagesse, à me dire que je sais qu'un détartrage prend 15 minutes en moyenne ou qu'un examen de prévention pour un enfant ne demande pas 30 minutes. Alors parfois je déborde pour finir le soin au lieu de reporter, je grappille 5 minutes au patient suivant. Je me suis souvent rendu compte que le patient qui suit un patient en retard est souvent soit lui-même en retard soit  ne se présente pas, ça m'est arrivée un bon nombre de fois de ne rien faire 1h d'affilée alors que j'aurais pu prendre le premier patient ...

En somme j'ai changé, je suis moins catégorique, plus compréhensive sur certains points. Et je pense que c'est une bonne chose de ne plus passer pour un dragon (même si l'assistante leur dit toujours "je ne pense pas qu'elle va vous prendre".


9 commentaires:

  1. J'ai la chance d'avoir un dentiste très compréhensif, il tient compte du fait que je suis libérale. Il me cale des RDV longs, histoire que je ne vienne pas 4 fois, de toutes façons sinon je ne peux pas revenir!

    Maman et à mon compte, je suis toujours en train de courir. J'apprécie les médecins pontuels, mais comme je jongle beaucoup c'est toujours rassurant quand j'ai 10 minutes de retard de constater que mon médecin en à 20!

    Mes clients sont parfois en retard, je les reçois et les excuses toujours, car ils ne le font généralement pas exprès.

    Souvent ils ont dû quitter leur travail plus tôt pour venir, et ils se sont retrouvés bloquer sur la route / les transports.

    Dans mon métier, je cours beaucoup pour attendre beaucoup, et quand c'est mon tour généralement je dois avoir en plus le don d'ubiquité!

    C'est dommage qu'il vous ait fallu devenir mère, pour réaliser que la plupart du temps, vos patients préféraient ne pas arriver échevelés et en retard à votre Cabinet. Mais au moins vous le comprenez, c'est ce qui compte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous me parliez d'anticipation dans un autre commentaire.
      Arriver en retard parce qu'on se rend compte à 10 minutes du rendez-vous qu'on ne connait pas l'adresse du cabinet c'est irrespectueux en mon sens et ça arrive souvent.
      Idem si le même patient toutes les semaines arrive systématiquement avec du retard alors qu'il habite le bâtiment à côté.
      Oui je comprends pour les transports (et j'ai toujours compris si on me préviens), je comprends pour les mamans, surtout celles qui viennent directement de l'école. Pour les autres (dois-je rappeler que la plupart de mes patients habitent dans le quartier (et ne travaillent pas) ?) ils n'ont pas trop d'excuses.

      Supprimer
    2. PS : je préfère qu'on me montre qu'on s'est dépêché plutôt que de montrer qu'on s'en fiche.
      Peut-être que vous pouvez travailler en amont par mail ou téléphone, dans mon cas c'est impossible et chaque minute compte.

      Supprimer
  2. J'ai foiré la rééducation de mon périné, parce que j'arrivais systématiquement en retard aux RDV...

    Y avait toujours qqch, le petit qui vomit, le client qui vous harcèle, pas de place pour se garer, l'audience qui s'éternise, bref comme l'heure c'était l'heure ben j'y suis rarement arrivée.

    Pour le second, j'ai pris une sage-femme à domicile! Ça a réglé mon pb.

    Mais chez les professions de santé, le truc qui m'agace et c'est peu de le dire, c'est que nous on se fait "engeuler" qd on est en retard, mais qd on nous fait attendre 1h ou 2h, JAMAIS on ne reçoit d'excuses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a 2 types de soignants, ceux qui sont toujours en retard et chez qui vous pouvez arriver en retard (et malgré tout attendre et finir par relire le même figaro madame que la dernière fois) et ceux qui respectent les heures et qui vous feront remarquer que vous êtes en retard.

      JAMAIS je ne ferais attendre un patient 1h, même 15 min en salle d'attente sans aller le prévenir en salle d'attente et m'excuser.

      Supprimer
    2. Le problème du retard, c'est que si on accepte un patient à la bourre, on sera charrette tout le reste de la journée, il n'y a que peu de marge de manoeuvre. J'estime ne pas avoir à faire payer tous mes patients suivant parce que l'un d'entre eux avait une excuse, même si elle est excellente. Ou bidonnée d'ailleurs. Alors on l'explique la première fois, pas les suivantes.
      Au delà des soins, je pense que mes patients apprécient de savoir pour combien de rdv, combien de temps il y en aura. Et de pouvoir si nécessaire programmer autre chose juste après. On finit toujours par se rapprocher de soignants qui nous ressemblent.

      Récemment, j'ai pris 15 min de retard sur un boulot, une endo où j'ai dû aller chercher la lumière canalaire à mi-racine. Juste après suivait une patiente âgée, si prompte à râler pour tout et rien. Me suis excusé. Ben même elle m'a dit; "alors là ça m'a étonné, c'est la première fois." En fait je crois que je l'aime bien.

      Sethef

      Supprimer
    3. Les rares retards sont dus à une urgence esthétique (gamin avec une incisive cassée pris entre 2, couronne provisoire que je n’arrive pas à faire correctement).
      Maintenant je "termine" mes endos même si il est 15h55 et que je sais que je mettrais 10 minutes à encaisser/ranger. J'essaie d'avoir un emploi du temps codifié pour connaître exactement le temps nécessaire au patient suivant et je jauge.
      Souvent mes 5 minutes de rangement se fondent dans les 3-4 minutes que prend le patient pour s'installer en salle d'attente.

      Supprimer
  3. C'est compliqué d'établir des règles avec les patients, mais il faut savoir aussi leur faciliter la vie. Personnellement, mon secrétariat leur envoie des sms de rappel à J-1 avant le rendez-vous, c'est tout bête mais très pratique : les patients m'en remercient très souvent d'ailleurs, car sinon ils auraient découvert le jour-même qu'ils avaient un rendez-vous chez moi -et seraient probablement arrivés en retard-. Tout le monde est gagnant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bientôt on va me dire que c'est de notre faute si ils ne viennent pas ...
      Sauf que jusqu'à preuve du contraire c'est le patient qui prend rdv donc c'est à lui de noter et de s'en souvenir. Surtout que la plupart met un alarme dans le téléphone en plus du carton.
      Par ailleurs les patients sont rappelés.
      Un patient médecin m'avait dit qu'il était choqué qu'on rappelle nos patients. Selon lui quand on prend rdv on s'engage à se soigner, si on ne vient pas ou si on ne fait pas l'effort de s'en souvenir c'est qu'on a pas la motivation suffisante pour faire des soins.

      En bref, les patients sont grands et n'ont pas à être assistés.

      Supprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget