mercredi 27 avril 2016

Cour des comptes, actes dentaires et désinformation.


A chaque reprise, notre conseil de l'ordre et mes confrères (et moi-même) rappellent la confusion éternelle qui est faite entre un soin dentaire et un acte prothétique.

Comme je le rappelle souvent tous nos actes conservateurs (soins) et les actes de chirurgie les plus courants (extraction dentaire) sont remboursés à 70 % par la sécurité sociale (et les 30 % restants par la mutuelle). C'est le même taux de remboursement qu'une consultation chez un médecin. 


Les actes de prothèse eux sont plafonnés dans leur remboursement par la sécurité sociale, et supposent un recours à une mutuelle pour une meilleure prise en charge.


Ce serait oublier la base même de notre profession qui est la prévention.

Diriez vous à votre oncologue qu'il est content que vous ayez un cancer pour que ça lui fasse du travail ??

Je le répète en permanence, je serais heureuse de n'avoir que des détartrages à faire tout au long de la journée. Pour mes confrères des pays scandinaves c'est une réalité. Je ne sais plus si je vous avez parlé d'une visite d'enseignants suédois quand j'étais encore en faculté. Ils étaient étonnés et fascinés alors par la visite du laboratoire de prothèse. Certains n'avaient jamais vu de prothèse amovibles (appareil dentaire). Chez eux la prévention est forte, et les extractions quasiment inexistantes.

La profession a longtemps cru qu'on arriverait aux mêmes résultats en France et qu'en l'an 2000 il n'y aurait plus de prothèse complète mais ils s'étaient trompés. 

Le président de l'ordre qui nous représente Gilbert Bouteille dit que c'est la base du système qui est viciée. J'ajouterai que c'est à vous patients aussi de reprendre tout à la base.

Car la prévention ce n'est pas seulement à nous chirurgiens -dentistes de la faire dans nos cabinets, c'est aussi à vous de "faire la maintenance" chez vous au quotidien.

- Avoir une alimentation équilibrée et éviter les grignotages.

- Se brosser les dents au moins matin et soir.

- Passer le fil dentaire

 - Faire une visite de contrôle annuel

 - Faire un détartrage au minimum une fois par an

- Se faire soigner même si on est enceinte

- Faire soigner ses enfants même si ce ne sont que des dents de lait

- Et surtout ne pas annuler un rendez-vous parce qu'on a plus mal ...

Je vous invite d'ailleurs à regarder les vidéos suivantes réalisées par l'UFSBD qui donnent les règles essentielles de prévention pour chaque âge/situation.

Rappelez-vous que perdre ses dents ou avoir une prothèse en bouche n'est pas une fatalité et que tout est entre vos mains (comme votre brosse à dent d'ailleurs).







16 commentaires:

  1. ça serait gentil quand même de préciser que nous ne sommes malheureusement pas tous égaux et que certains même avec la meilleure hygiène dentaire auront quand même des soucis à moins peut-être de ne jamais mettre un aliment dans sa bouche. Alors que d'autres conservent des dents nikels et n'ont jamais vu le dentiste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'image d'une voiture, plus il y a de km plus il faut surveiller.

      Il est certain que si vous avez de nombreux soins en bouche depuis votre adolescence vous devrez contrôler plus souvent.

      Ça fait partie de la maintenance au quotidien chez vous.
      Vous savez que vous devez faire beaucoup plus attention que les autres.

      Supprimer
  2. plume rouillée28 avril 2016 à 12:46

    Je suis un peu étonnée de la recommandation : "pas d'allaitement après 1 an" quand l'OMS recommande au moins jusqu'à 2 ans (même chez nous), qu'on doit conserver un apport lacté de 500ml jusqu'à 2 ans, et que la succion au sein est meilleure pour la mâchoire que le biberon, et le lait maternel est moins cariogène que le lait artificiel... Ca aurait été pas mal de donné des conseil qui correpondent aux situations réelle. Par exemple, tel et tel conseil pour l'hygiène dentaire du bébé allaité.
    De même, ont-ils essayé de brosser les dents d'un bébé de 18 mois ? Moi oui, tout les jours. Et bien c'est loin de durer deux minutes, et d'être exhaustif. On va dire que ça relève plus de l'habituation à la brosse que du nettoyage. Même quand mon fils est coopérant, il mâche et mordille la brosse. Et c'est sans dentifrice, qu'il recrache tous illico, surtout les spécial enfant à la fraise ou la framboise (même effet avec le doliprane, au passage).

    Ayant un émail fragile, que 9 mois de vomissement durant la grossesse n'a pas arrangé, je sais la nécessité de la prévention. Mais en ce qui concerne les enfants, je trouve que les conseil pratiques, pragmatiques, fait par quelqu'un qui ont effectivement fréquenté des enfants, manquent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant l'allaitement, il est déconseillé d'un point de vue dentaire au delà de 1 an la nuit sauf si brossage entre 2 tétée.

      Par ailleurs le lait maternel est plus cariogène, surtout après 6 mois car les enfants allaités au sein sont généralement moins diverisfiés à cet âge et/ou prennent encore le sein la nuit.

      Et c'est la nuit que tout se joue car avec la baisse de production salivaire c'est le paradis pour les bactéries.

      On parle de caries du biberon mais ça sous-entend les caries d'un enfant qui boit du jus/soda au biberon et les enfants allaités (qui s'endorment au sein ...).

      Par ailleurs il est déconseillé de donner un dentifrice à votre enfant aussi jeune (quoique tant mieux si il recrache).

      Le principal à cet âge est d'acquérir des bonnes habitudes, que ce soit alimentaires donc repas équilibré, sans grignotage (le pire pour les caries) et un brossage.

      Les conseils restent des orientations. Le principal est de faire au mieux.

      Supprimer
  3. Pour info, la cour des comptes "deplore la revelation d'observations provisoires" par le figaro, précisant que le rapport final prendra en compte un debat contradictoire avec les représentants de la profession...
    <a href="https://www.ccomptes.fr/Actualites/A-la-une/Soins-bucco-dentaires-la-Cour-deplore-la-revelation-d-observations-provisoires>

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toujours seule une partie est révélée et les conclusions ont pu être tronquées ou mal interprétées.

      Supprimer
  4. Bonjour,
    Je souhaiterais vous demander une information. Ma dentiste (qui est nouvelle et remplace mon ancienne dentiste) m'a soigné une carie derrière la dent de devant, mais ce qui me préoccupe beaucoup, c'est que le composite est rugueux lorsque je touche avec langue.Je me dis que c'est étrange car cela va retenir les aliments et il me semble que le composite doit être lisse. Je voudrais juste être rassurer, et si ce n'est effectivement pas normal je pourrais agir vu qu'elle vient juste de me le poser.
    En vous remerciant par avance pour attention.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux est de reprendre rendez-vous avec votre dentiste pour le refaire polir.

      Supprimer
    2. Bonjour,

      C'est entendu, je vous remercie beaucoup.

      Belle fin de journée à vous.

      Supprimer
  5. Je découvre les recommandations de l'OMS et je suis également très surpris que l'allaitement après un an puisse représenter un risque pour les dents de nos enfants. On entend tellement qu'il faut allaiter le plus longtemps possible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en avais parlé dans un article précédent . Le problème n'est pas le côté nutritif mais la répétition des prises diurnes et surtout nocturnes qui augmentent le risque de caries.
      Mais on connaît tous des enfants de 2 ans en allaitement long qui tètent la nuit mais n'ont pas de caries. La question est plus de savoir que le lait maternel est sucré et donc susceptible d'entraîner des caries et d'adopter une hygiène bucco-dentaire adaptée.

      Supprimer
  6. Vous dites que les soins sont remboursés à 70% par la Sécu et 30% par la mutuelle. C'est vrai si le dentiste est conventionné 1 (sans doute votre cas) mais c'est loin d'être une généralité. Le mien pratique des dépassements de 100% environ sur les soins et au lieu de les passer en dépassements, les inscrit uniquement sur la facture en HN mais pas sur la feuille de soin. Ainsi, je ne suis remboursée que sur 50%. J'ignore si cette pratique est répandue. Mais même si le dentiste les inscrit bien sur la feuille de soins, on n'est bien remboursé que si l'on a une bonne mutuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Sur 35 935 praticiens recensés au 1 er janvier 2012 par le SNIR, seuls 236 sont en dépassement permanent et
      110 non conventionnés, ce qui signifie que seuls 0,96 % ne sont pas conventionnés (Source : DREES, Série
      Documents de travail, Comptes nationaux de la santé 2011, septembre 2012.)."

      Votre dentiste est une exception !

      Supprimer
    2. Merci pour vos chiffres !

      Un ami a récemment soigné une parisienne qui payait son dentiste la somme en carte bancaire et la même somme en plus par liquide et elle trouvait ça normal ...

      Supprimer
    3. Par ailleurs votre dentiste est forcément conventionné sinon vous n'auriez pas le droit au remboursement sécu. Par contre il n'a pas le droit aux dépassements car un très faible nombre de dentistes y est éligible (la plupart des dentistes qui font des dépassements le font dans l'illégalité) c'est pourquoi il ne peut pas le noter sur la feuille de soin (Ce qui n'apparaît pas n'existe pas pour la sécu) .

      Supprimer
  7. Bonjour, travailler en cabinet dentaire n'est pas mince affaire, car soulager ce mal de dent tant redouté n'est pas facile. Vous faites un métier remarquable et nous souhaitons le souligner.

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget