mardi 8 mai 2018

Should I leave or should i go ?

Chaque année en rentrant de "grandes" vacances je me disais que ce serait ma dernière rentrée dans ce cabinet B. Je ne me suis jamais vue sur le long terme dans le 93. L'ambiance dans le quartier me semblait se dégrader. 

Je me revois glisser sur la trottoir encore mouillé alors que je viens d'apprendre que je suis enceinte. 
Cela fait des mois que j'attends ce moment (pas celui où je me vautre à 8h30 du matin alors que j'ai un pantalon blanc) (je n'ai jamais réussi à ravoir les marques). C'était l'impulsion qui nous fallait pour nous obliger à partir, et moi démissionner (ou plutôt quitter) du cabinet. 

Je ne suis pas une aventurière, j'ai du mal à quitter une situation même si le cadre pourrait être mieux. J'avais déjà regardé les annonces dans le secteur et rien ne me paraissait convenir.
Notre 50 m2 étant trop petit déjà pour 3, nous savions que le déménagement s'imposerait.

On ne peut pas dire que les adieux ont été déchirants avec mon titulaire. Au contraire il m'a juste dit au revoir comme si on allait se retrouver le lundi. Il n'a pas apprécié que je ne déplace pas mon départ en congé maternité alors qu'il partait en vacances (j'étais juste à un mois du terme) (et ça faisait juste un mois qu'on payait 2 loyers pour que je puisse continuer à y travailler).

J'ai quitté le cabinet le vendredi soir seule avec mon petit carton. J'ai dit une dernière fois au revoir au gardien. Traversé les tours et cette dalle en me disant c'est la dernière fois et c'était fini.

Cette fois-ci pas de congé maternité express, ma fille rentrant à l'école en septembre et n'ayant pas de mode de garde, hors de question de reprendre avant.

5 mois qui sont passés à une vitesse folle mais que j'ai savouré. On a pas tous l'opportunité de passer 5 mois avec ses enfants.

Je n'ai même pas eu le temps de poser une annonce que j'avais déjà un entretien. Dans l'ancien cabinet de mon dentiste (le monde est tout petit). 

Et puis il y a eu cette rencontre. Je n'ai jamais eu une bonne intuition mais je m'y suis sentie tellement bien que j'ai dit directement "il faut imprimer les contrats". (C'était sans compter les vacances du conseil de l'ordre et la lenteur administrative qui nous a bien fait rager).

Depuis chaque matin au lieu de prendre un métro et de traverser une cité, je prends une route de forêt et je contemple la nature pour arriver au travail.

J'ai bien réfléchi à fermer cet espace car j'ai moins de temps à lui consacrer, moins d'envie aussi, moins d'inspiration, j'ai d’ailleurs fermé mon adresse mail dédiée car je n'y répondais plus dans un délai raisonnable. Je le laisse ouvert uniquement parce qu'il y a eu un peu de travail de recherches derrière et je veux que les informations restent disponibles.

Et qui sait peut-être que l'inspiration reviendra ?

4 commentaires:

  1. Je suis contente de revoir un article de votre part. C'est grâce à vous que j'ai découvert les biberons Iltet (et que la crèche a eu du mal à accepter car un peu trop originaux) mais qui m'a permis d'allaiter ma fille jusqu'à ses 15 mois sans que le passage au mixte (biberon + seins) ne pose problème. J'ai pioché bien d'autres informations utiles.. Alors j'espère que l'inspiration reviendra :-)

    RépondreSupprimer
  2. Stay... votre blog est très instructif, passer de 55 (2013) à 1 seul article/an c'est triste quand même :^(

    RépondreSupprimer
  3. merci pour votre blog, qui m'a aussi fait découvrir les biberons iltet, la nécessité de la bonne mastication pour les tous petits et plein d'autres trucs super utile. Je me fait un plaisir à le partager dés que je peux. Votre écrire m'a manqué et continuera à me manquer mais on n'a qu'une seule vie et quoi de mieux qu'en profiter avec ses enfants.

    Je vous souhaite une bonne reprise

    RépondreSupprimer